Zahabi Ould Sidi Mohamed est connu pour avoir posé des bombes, tendre des embuscades à la vaillante armée malienne entre 1990 et 1994. Combien de soldats maliens sont tombés sous les coups de boutoir de Zahabi alors chef rebelle du Fiaa – Front islamique arabe de l’Azawad- ? Combien de civils innocents sont tombés, dans les régions de Gao et Tombouctou, sous les coups de boutoir de Zahabi ? Les traces des attaques ô combien meurtrières, menées par Zahabi, sont encore visibles dans certaines parties du nord du Mali.Zahabi Ould Sidi Mohamed ministre affaires etrangeres cooperation internationale biographie cv soumeylou boubeye maiga

N’a-t-il pas menacé, en 1994, de poser des bombes à Bamako ? Même si certains ont cru, en son temps, à une simple menace de sa part, force est de reconnaitre que l’intention vaut l’action, comme on le dit. Aucune amnésie ne devait amener les Maliens qui ont subi les affres de cette rébellion sauvage d’accepter l’inacceptable.

Alors rebelle, sa plus grande force était d’attaquer des villages et massacrer des pauvres civils non armés. Combien de citoyens de Bamba sont mort dans l’attaque conjointement préparée et menée par le Fiaa et le Mpla ?

A l’annonce de sa nomination, ses victimes sont tombées des nues. Pour eux, c’est la promotion des anciens rebelles et autres criminels de guerre qui continue.

Si certains ministres se targuent de leur CV riche dans la passion du service public et privé, Zahabi, lui, a un CV maculé de sang, de sang de civils innocents qui n’ont rien fait pour mériter son châtiment.

Aucune réconciliation nationale ne justifie la promotion des anciens criminels de guerre. Si réconciliation, il y en a, elle ne doit pas être sacrifiée sur l’autel de l’injustice. Les Maliens doivent savoir la vérité sur leurs dirigeants, c’est ça aussi la réconciliation nationale. Mais la justice doit demeurer. Ceux qui ont commis des crimes abominables ne peuvent pas continuer de narguer les autres.

Alhassane H.Maïga

Voici le CV macabre de Zahabi

Attaque de Ber (plusieurs victimes morts et blessés civils)

Attaque des cars de transport de passagers (route Sévaré –Gao) (plusieurs victimes morts et blessés civils)

Attaque d’Ansongo (plusieurs victimes morts et blessés civils)

 

Attaque de Bourem (plusieurs victimes morts et blessés civils)

 

Attaque de Bamba (plus de 90 civils tués)

 

Etc.

Source: Le Matin

MaliwebPolitique
Zahabi Ould Sidi Mohamed est connu pour avoir posé des bombes, tendre des embuscades à la vaillante armée malienne entre 1990 et 1994. Combien de soldats maliens sont tombés sous les coups de boutoir de Zahabi alors chef rebelle du Fiaa – Front islamique arabe de l’Azawad- ? Combien...