Le Parti pour l’action civique et patriotique (PACP) était, ce week-end, dans le cercle de Kadiolo pour sa rentrée politique. Le président du parti Yeah SAMAKE a procédé, en marge de cette activité, à la pose de la 1re pierre d’une école à Zekoun, une localité située à quelques kilomètres de Kadiolo. La réalisation de ce chantier portera à 40, le nombre d’infrastructures scolaires construites par le président SAMAKE de 2009 à nos jours.

Accompagné des membres du bureau politique national, le président du Parti pour l’action civique et patriotique (PACP), Yeah SAMAKE, était à Kadiolo. L’objectif : aller à la rencontre des militants, s’enquérir de leurs difficultés et de procéder à la rentrée politique du parti dans le cercle.
Le périple politique a commencé le 9 novembre par la commune rurale de Ziégoua à la frontière entre le Mali et la Côte d’Ivoire où la délégation a été accueillie en liesse. Dans cette localité, le président Yeah SAMAKE a construit dans le village de Dovong une école. Profitant de sa tournée, le leader politique du PACP y a fait une visite éclair. Son passage remémore plein de souvenirs pour les habitants qui n’avaient pas d’infrastructures scolaires et ni centre de santé quelques années plutôt.
Au nom du village, Bourama TRAORE également coordinateur des questions éducatives, a remercié le parti PACP, à travers son président, pour avoir doté de leur village d’une école.
« Il y a quelques mois, jaloux du fait que Touban (NDRL un village voisin) ait bénéficié de la construction de salles de classe, je suis allé avec une délégation vous solliciter la «lumière» pour les enfants de notre village. Deux mois après la pose de la première pierre, l’école de Dovong dans laquelle nous sommes réunis aujourd’hui sortait de terres. Cerise sur le gâteau vous avez construit en bonus 3 logements pour les enseignants et 3 latrines », a indiqué M. TRAORE avant de formuler d’autres doléances relatives, notamment au manque d’eau et de soins.
Une école à Zekoun
Le lendemain, la mission politique s’est rendue dans le village de Zekoun dans la commune rurale de Misseni où le président Yeah SAMAKE a procédé à la pose de la 1re pierre d’une école. L’événement était accueilli avec faste. Tout le village s’était mobilisé avec à leur tête les militants et cadres du parti de la localité pour vivre la cérémonie.
Après les salutations d’usage, le chef du village, Issa CISSÉ, presque les larmes aux yeux, a pris la parole pour saluer l’engagement du président du parti PACP.
« Il y a quelques mois, lorsque nous nous sommes rencontrés, j’avais sollicité une école pour mon village. Ce jour, vous m’aviez répondu que la faible densité de notre village serait un handicape parce que les localités plus denses étaient prioritaires…Mais, face à mon insistance et à votre générosité, nous sommes là aujourd’hui. », a déclaré le chef du village.
Comme lui, le geste a touché plus d’un. Pour le président de la Sous-section, Issa BERTHE, dudit village, le parti PACP vient d’ouvrir une page de l’histoire de leur localité. C’est un rêve qui vient de se réaliser pour cette localité, a indiqué M. BERTHE. Le geste est patriotique et doit inspirer d’autres hommes politiques.
« Nous avons beaucoup de partis politiques dans la commune que nous ne voyons que lors des élections. En ce moment, ils viennent nous promettre ciel et terre et nous ne les renvoyons plus avant 5 autres années », a soutenu M. BERTHE.
A leur suite, le président Yeah SAMAKE a salué l’engagement du chef de village qui tenait fermement à ce que chaque fille et fils de son village puisse recevoir l’instruction, qui est l’arme la plus efficace pour changer le monde comme disait Nelson Mandela.
Après ce bref speech, il a procédé la pose de la première pierre de l’école Zekoun, dont l’inauguration est prévue début 2020.

Rentrée politique à Kadiolo
Dans l’après-midi du dimanche, le parti PACP a effectué sa rentrée politique dans la salle de spectacle du Folona pris d’assaut pour l’occasion. Les délégations étaient venues tout le cercle.
Après les discours de bienvenue et de l’allocution de partis politiques amis, le président des jeunes du PACP de Kadiolo a lancé : « désormais il faudra compter sur le PACP car nous irons à la conquête de Kadiolo avec comme acquis, les réalisations dans la Zone du président d’honneur. Avec la Section, nous serons de tous les combats pour l’implantation effective du PACP dans les 9 communes du cercle ».
Quant à l’hôte du jour, Yeah SAMAKE, il a indiqué qu’il est temps pour les populations du Folona de reprendre leur destin en mains.
« Le PACP est un parti d’avenir qui ne ressemble à aucun autre, il se distingue par ses actions et réalisations concrètes en faveur de l’éducation et de la santé qui constituent des services de base que tout État doit à sa population », a déclaré le leader politique, tout en invitant les militants et cadres à respecter les valeurs du parti.
« Vous devez être fiers d’appartenir à cette famille, je ne serai ni Maire ni député chez vous, qui mieux que vous-mêmes connaît les difficultés de votre localité. Le leadership avec l’intégrité, la notion de servir les autres sont les valeurs cardinales de notre parti que vous devez désormais incarner au bénéfice des braves populations de Folona », a conseillé M. SAMAKE.

Par Sikou BAH

Source: info-matin.

MaliwebPolitique
Le Parti pour l’action civique et patriotique (PACP) était, ce week-end, dans le cercle de Kadiolo pour sa rentrée politique. Le président du parti Yeah SAMAKE a procédé, en marge de cette activité, à la pose de la 1re pierre d’une école à Zekoun, une localité située à quelques...