En marge de la célébration d’Achoura, le Hamalliste Sidi Mohamed Haïdara dit Sidnè de la famille Hamalliste s’est prononcé sur le changement de gouvernance au Mali. C’était le samedi 29 août 2020, dans les locaux de sa Zawiya sur la colline de Banconi Dianguinèbougou, en Commune I du District de Bamako, en présence de plusieurs croyants.


L’ACHOURA, à titre de rappel, est le dixième jour du mois lunaire Muharram, 1er mois de l’année musulmane. Cette nuit bénie est l’occasion pour des musulmans d’organiser des prêches et faire des bénédictions. La communauté Hamalliste sous le contrôle du Chérif de Nioro M’Bouillé Haïdara, fils de Cheicknè Hamalla (Paix à Son âme), célèbre cette fête à travers des prêches et des prières dans les Zawiya du Mali et d’ailleurs.
Sidi Mohamed Haïdara dit Sidnè, natif de Banamba et domicilier à Banconi Dianguinèbougou a expliqué la portée d’Achoura.

À l’en croire, la nuit d’Achoura est une nuit qui mérite d’être célébrée contrairement à ceux qui pensent que c’est une nuit de tristesse au regard de l’assassinat cruel des descendants du Prophète, Hussein fils de Ali Ibn Abou Talib et les siens, à Karballa. Au-delà de cette triste réalité, Sidi Mohamed Haïdara a révélé beaucoup d’évènements mémorables qui se sont déroulés le jour d’Achoura.

Entre autres, la création du ciel et la terre; la naissance de l’ancêtre Adam et son pardon par le Créateur (Dieu). Ce même jour, ajoute-il, le Prophète MOUHAMMAD (PSL) a quitté la MECQUE pour MÉDINE. «La barque du Prophète Noé a accosté sur le rocher de Diodiyi ; le Prophète IBRAHIMA, l’ami de Dieu, vint au monde et c’est ce jour qu’il fût préservé du bûcher allumé par ses ennemis; le Prophète MOUSSA et les BANI ISRAÏL traversèrent la mer rouge, tandis que pharaon et ses acolytes y périrent noyés; le Prophète ISSA naquit et fut préservé de ses ennemis; le Prophète YOUNOUSS a été pardonné et sorti du ventre du poisson», a-t-il révélé, avant de rendre publics des zikrs et des sacrifices tels que la coupe des ongles, l’application du collyre, rendre visite aux malades.

Il a aussi recommandé de rendre visite à un érudit, de caresser la tête d’un orphelin et l’offrir du cadeau, donner un repas copieux et succulent aux tiens, entre autres.
En se prononçant sur la situation du pays, Sidi Mohamed Haïdara a précisé qu’il est pour une transition militaire. Il a adressé un message au Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) qui a parachevé le combat du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP). Selon lui, le CNSP doit faire preuve de patriotisme en s’associant au peuple malien en vue de tracer une feuille de route qui prend en compte les profondes aspirations de toutes les couches du Mali. «Il faut que la junte écoute le peuple et sortir des jeux de cache-cache qui ne mènent nulle part. Il faut que le nouveau Mali se décide sur la base des consultations communes. Donc que le CNSP soit prudent au risque de ne pas remonter le peuple contre lui», a-t-il martelé, avant d’appeler la junte à la résistance pour ne pas céder à la pression de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui doit faire preuve de retenue.
Fatogoma COULIB

Source : L’Express De Bamako

MaliwebReligion
En marge de la célébration d’Achoura, le Hamalliste Sidi Mohamed Haïdara dit Sidnè de la famille Hamalliste s’est prononcé sur le changement de gouvernance au Mali. C’était le samedi 29 août 2020, dans les locaux de sa Zawiya sur la colline de Banconi Dianguinèbougou, en Commune I du District...