Le ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Oumar Hass DIALLO, et son collègue de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, M. Boubacar Alpha BAH, ont participé à la cérémonie de prière collective, en hommage aux FAMa, mais aussi, pour la réussite du Dialogue national inclusif, dont les travaux débutent ce weekend. C’était ce vendredi après-midi, à la grande mosquée de Bamako, sous la direction de l’Imam Koké KALLE, entouré, pour la circonstance, de nombreux érudits musulmans.

« Nous sommes mandatés auprès de vous par SEM Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République et Chef de l’Etat, parce que vous êtes des autorités morales et religieuses qui jouent, avec satisfaction et à hauteur de souhait, leur partition dans la situation difficile que traverse notre pays depuis quelques années », a balisé le ministre DIALLO.

« Nous nous tournons vers vous parce que nous savons que tous vos faits et gestes sont inspirés des valeurs enneigées, incarnées et pratiquées par le prophète de l’islam », a-t-il justifié, en référence « à l’humilité, au pardon et à la fraternité » dont a su faire montre Mahomet (PSL).

A Médine, pour la signature d’un pacte d’alliance face aux ennemis communs de la cité, le Prophète de l’islam a accepté que son nom ne soit pas apposé au bas du document avec la mention « Prophète », que lui contestaient certains habitants de la ville historique, a rappelé le ministre DIALLO en guise d’illustration.

Mieux que tout cela, a-t-il poursuivi, Mahomet (PSL) a pardonné à l’assassin de sa propre fille parce que, a soutenu le ministre DIALLO, l’islam n’est pas une religion de vengeance, mais plutôt celle qui prône la fraternité dans la foi.

« Ce sont ces valeurs qui doivent nous inspirer pour la réussite du Dialogue national inclusif et le repos de l’âme des soldats morts pour la défense de leur pays, notre patrie commune, mais également, ceux des pays frères qui nous entourent et qui souffrent le même martyre sécuritaire que nous », a-t-il exhorté.

Le ministre DIALLO a profité de cette cérémonie pour réitérer, au nom des plus hautes autorités de notre pays, les hommages appuyés de la Nation malienne aux FAMa.

« Le sacrifice suprême pour son pays est aussi un acte de foi », a-t-il indiqué.

La cérémonie a été effectivement marquée par des prières et des bénédictions en direction des FAMa et pour la réussite du Dialogue national inclusif, dont les travaux s’ouvrent ce weekend.

Source : CCOM/MARC

Source: Le Sursaut

MaliwebReligion
Le ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Oumar Hass DIALLO, et son collègue de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, M. Boubacar Alpha BAH, ont participé à la cérémonie de prière collective, en hommage aux FAMa, mais aussi, pour la réussite du Dialogue national inclusif,...