Le don que vient de recevoir le Centre universitaire du Point-G est composé d’un osmoseur, de deux dialyseurs et d’accessoires dont une cuve de 2000 litres, un surpresseur et un nodulaire de 10 Kva, de 300 kits de dialyse.  Cette initiative de la fondation Ubipharm permettra de rehausser le plateau technique de l’établissement, mais également de faciliter la prise en charge des patients dialysés. Le montant du don est de 45 millions de F CFA.

 

a cérémonie de remise  de don d’équipements, par la Fondation Ubipharm, a eu lieu dans la l’enceinte de l’hôpital du Point G, en présence du représentant du ministre de la Santé et de l’hygiène publique, le Pr Dounanké Diarra, du directeur du CHU du Point-G, Dr Ilo Diall,  de la présidente de la fondation Ubipharm, Mme Juliette Egnankou et de Mme Diallo Dédia Kattra représentante de la fondation au Mali.

A l’entame de ses propos, le directeur du CHU du Point-G, Dr Ilo Diall, s’est réjoui du choix porté sur son établissement et, plus particulièrement sur le service de néphrologie. Il a remercié la fondation Ubipharm pour son appui, qui permettra d’offrir des services de qualité aux patients dialysés dont le flux  est de  plus en plus  croissant dans son établissement. Pour terminer, il a assuré  que le don reçu sera judicieusement utilisé pour le bonheur de la population.

Prenant la parole à son tour, la présidente de la fondation Ubipharm, a rappelé que son organisation, à but humanitaire, s’est fixée comme objectif de créer une société meilleure, en renforçant les capacités des populations en matière de santé, d’éducation, d’assainissement et d’environnement.  » Le choix de l’hôpital du Point-G, traduit l’importance  de notre engagement vis-à-vis des défis de la santé. Dans le cadre de l’action du jour, nous vous mettons à disposition deux générateurs de dialyse neufs, une unité de traitement des eaux, un onduleur de 10 K0, 300 kits de dialyse, une cuve de 2000 m3, un surpresseur » a-t-elle annoncé. De son avis, cet appui permettra une meilleure prise en charge des patients souffrant de maladies rénales chroniques tout en leur garantissant un service de proximité.

Quant à la représentante de la fondation Ubipharm au Mali, Mme Diallo Dédia Kattra, elle a souligné que le choix d’offrir des kits au service de néphrologie est lié au coût élevé des examens de suivi pour les patients hémodialysés et aussi l’effectif pléthorique de 400 malades pour 30 générateurs. Elle a signalé que le groupe Ubipharm est composé de 15 sociétés de répartitions pharmaceutiques, réparties dans 12 pays d’Afrique de l’Ouest et centrale ainsi que dans trois départements d’Outre-mer.

Le  représentant du ministre de la Santé et de l’hygiène publique, le Pr Dounanké Diarra, a relevé que dans le cadre de la réalisation de ses missions, l’hôpital du Point-G a mené 30 629dialyses pour une subvention de l’Etat, à hauteur de plus de 1,5 milliards de F CFA.  » Malgré ce niveau deréalisation, il existe encore des malades qui ont besoin de dialyse et qui attendent impatiemment leur séance de dialyse » a-t-il affirmé. C’est pourquoi, le Pr. Dounanké Diarra a apprécié la donation, qui va contribuer à renforcer le plateau technique et, à réduire les cas de décès imputables à l’hémodialyse.

Ramata Tembely

Source: l’Indépendant

MaliwebSantéSociété
Le don que vient de recevoir le Centre universitaire du Point-G est composé d’un osmoseur, de deux dialyseurs et d’accessoires dont une cuve de 2000 litres, un surpresseur et un nodulaire de 10 Kva, de 300 kits de dialyse.  Cette initiative de la fondation Ubipharm permettra de rehausser le...