Une certaine catégorie de Maliens est prête à tout, on le sait, pour se faire de l’argent, s’enrichir au détriment des pauvres populations. Ils ne ratent aucune opportunité et, comme de véritables charognards, les épidémies, fléaux et autres malheurs, sont, pour eux, de grandes opportunités.

 

Ils croyaient récidiver, cette fois encore, avec la pandémie du Coronavirus et avaient pris toutes les dispositions pour ce faire avant que le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, ne les fasse déchanter.

En effet, à l’annonce de la découverte des premiers cas dans certains pays frontaliers, un opérateur économique malien a cru bon exporter un grand nombre de matériel pharmaceutique en dehors de notre pays vers ses voisins. Il s’était préparé à se faire énormément de sous, et avait même pris la peine de trouver des clients dans ces pays limitrophes. Heureusement qu’en amont, le ministre de la Santé avait anticipé sur de tels comportements et avait donné des consignes fermes au niveau de toutes les frontières. Le matériel et l’expéditeur ont été bloqués à la frontière sans ménagement.

Source : Nouvelle Libération

MaliwebSanté
Une certaine catégorie de Maliens est prête à tout, on le sait, pour se faire de l’argent, s’enrichir au détriment des pauvres populations. Ils ne ratent aucune opportunité et, comme de véritables charognards, les épidémies, fléaux et autres malheurs, sont, pour eux, de grandes opportunités.   Ils croyaient récidiver, cette fois...