Face à l’épineuse question relative à la pandémie du Coronavirus qui paralyse presque tout à travers le monde entier, un point de presse des ministres du Hadj et de la Santé a été organisé hier mardi 23 juin 2020, sur le Hadj 2020 qui suscite tant d’interrogations.

Faut-il le rappeler, la campagne du Hadj 2020 a été officiellement lancée au Mali le lundi 10 février 2020, à la Maison du Hadj par le ministre des Affaires Religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Omar Hass Diallo qui a réalisé une importante réforme au sein de son Département en confiant l’entièreté de l’organisation du Hadj à la Maison du Hadj. A cette occasion, le ministre Thierno a remercié le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta pour tout ce qu’il fait pour le bonheur des pèlerins maliens. C’est dans la mouvance des préparatifs de cet évènement majeur dans la vie des fidèles musulmans qui ont les moyens, que l’épidémie de la maladie à coronavirus a paralysé le monde entier avec la fermeture des frontières et d’autres mesures importantes. Depuis, des doutes persistent sur la tenue du cinquième pilier de l’islam en cette année 2020 qui regroupe des millions de musulmans sur le ‘’Lieu Saint’’. Quand même, le point de presse des ministres du Hadj et de la Santé organisé hier mardi 23 juin 2020 a permis d’édifier les uns et les autres.

Il ressort de ce point de presse que tous les pèlerins seront soumis au test médical avant leur accès aux Lieux Saints. Un confinement de tous les pèlerins s’effectuera après le Hadj. Les explications données par les ministres permettent de comprendre que le Hadj est autorisé aux personnes de moins 65 ans. Aux dires du ministre du Hadj, il est fort probable que le quota ne dépasse pas les 10.000 pèlerins cette année. Des informations issues de ce point de presse révèlent que le quota sera défini selon les dispositions prises par les autorités pour garantir l’application stricte des mesures barrières prises. Aussi il ressort de cette rencontre qu’un mécanisme de suivi du pèlerin, depuis son arrivée jusqu’au départ sera mis en place. Ce n’est pas tout, le ministre du Hadj a saisi cette opportunité pour faire savoir qu’il n’y aura pas de pèlerins de l’extérieur cette année. C’est cette dernière information qui constitue un coup dur pour les fidèles musulmans du monde entier qui étaient partants pour le Hadj de cette année. Au micro de la chaîne Al Arabiya, le ministre saoudien du Hajj et de la Oumrah a laissé entendre ce qui suit :

” Le Hajj cette année s’effectuera selon un mécanisme précis. Le choix et le quota des pèlerins se feront en synergie avec les missions diplomatiques et bureaux de gestions du Hajj (MOASSASSA). En ce qui concerne les saoudiens, la priorité est donnée aux corps médical et sécuritaire qui, tout au cours de la lutte contre la pandémie du COVID-19, ont prouvé leurs engagement et dévouement”.

Tougouna A. TRAORE

Nouvel Horizon

MaliwebReligionSanté
Face à l’épineuse question relative à la pandémie du Coronavirus qui paralyse presque tout à travers le monde entier, un point de presse des ministres du Hadj et de la Santé a été organisé hier mardi 23 juin 2020, sur le Hadj 2020 qui suscite tant d’interrogations. Faut-il le rappeler,...