Ces derniers temps la situation qui prévaut au niveau de la maternité de l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes interpelle plus d’un. Il s’agit du manque d’oxygène au sein de cette structure en charge des nouveaux nés. Quelle situation pitoyable !   

 

Depuis plusieurs décennies, les plus hautes autorités de notre pays accordent une importance particulière au secteur de la santé. Beaucoup d’efforts sont faits en vue d’atteindre l’objectif fixé. Malheureusement, il ressort des constats que beaucoup de défis persistent encore. Tous les hôpitaux sans exception connaissent des difficultés. L’hôpital Fousseyni Daou de Kayes n’échappe pas à cette règle qui constitue un coup dur pour les usagers. La maternité de cet hôpital fait face à un sérieux problème d’oxygène. Cette situation interpelle non seulement les plus hautes autorités de notre pays, mais aussi toutes les volontés qui se soucient de la santé des nouveaux nés.

Plusieurs sources soulignent que depuis plusieurs semaines, la maternité de l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes est en manque d’oxygène. Incroyable, mais vrai, dans un Etat comme le nôtre. En ce 21ème siècle, des faits de ce genre ne sont vraiment pas acceptables. Il s’agit là d’une situation de trop. Des agents de santé révèlent que les bébés qui naissent avec des problèmes respiratoires doivent être immédiatement admis sous oxygène. Selon un confrère de la place, par manque d’oxygène dans la salle de maternité, ces bébés en détresse respiratoire sont conduits vers la pédiatrie où il y a aussi insuffisance d’oxygène. Nous sommes dans quel Etat ? Depuis un certain temps, cet hôpital connait de sérieuses difficultés.  Il ressort des informations que cette situation occasionne malheureusement des situations déplorables, le décès de certains nouveau-nés. Les nouvelles autorités ne doivent pas perdre du temps avec cette situation déplorable.

Tougouna A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

MaliwebSanté
Ces derniers temps la situation qui prévaut au niveau de la maternité de l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes interpelle plus d’un. Il s’agit du manque d’oxygène au sein de cette structure en charge des nouveaux nés. Quelle situation pitoyable !      Depuis plusieurs décennies, les plus hautes autorités de notre pays accordent...