Parmi les 200 passagers arrivés, vendredi après-midi, à Bamako par vol Air France, deux cas suspects ont été détectés. Et mis en isolement pour des examens plus poussés.

Une quinzaine de vols commerciaux ont atterri à l’aéroport international Modibo Keïta, vendredi 20 mars, en début d’après-midi. Rien qu’avec les vols d’Air France et d’Air Côte-d’Ivoire, l’aéroport international de Bamako a enregistré, environ 414 passagers soumis au contrôle à l’issue duquel deux cas suspects ont été isolés.
Conduits à l’hôpital Le Luxembourg pour des tests plus poussés, ces deux cas se sont révélés, finalement, négatifs. Ce qui fait du Mali, l’un des rares pays du monde à être épargné par la pandémie du coronavirus.
Sur 62 cas suspects enregistrés, aucun cas ne s’est, jusque-là, révélés positif au Mali.
Cependant, indique Michel Hamala Sidibé, ministre de la Santé et de la Solidarité, toutes les dispositions sont prises, par le gouvernement, pour faire face à d’éventuels cas de coronavirus.

Pas de panique

Outre les 6,3 milliards CFA débloqués, les hôpitaux maliens disposent de lits dotés d’assistance respiratoire. En cas de débordements de ces hôpitaux, certains centres de santé de référence sont prêts à accueillir les patients.
Aussi, ajoute-t-il, la surveillance à l’aéroport international Modibo Keïta a été renforcée. Mais aussi, au niveau des frontières terrestres.
Même si les vols commerciaux ont été suspendus à compter du 20 mars, les frontières, dit-il, ne sont pas fermées.
Cependant, prévient le ministre de la Santé, l’application stricte des mesures édictées par le conseil de défense, tenu le 17 mars dernier, empêche le covid-19 de fouler le sol malien.
Alors, conclut-il, « Pas de panique ! ».

Oumar Babi /

source Canarddechaine

MaliwebSanté
Parmi les 200 passagers arrivés, vendredi après-midi, à Bamako par vol Air France, deux cas suspects ont été détectés. Et mis en isolement pour des examens plus poussés. Une quinzaine de vols commerciaux ont atterri à l’aéroport international Modibo Keïta, vendredi 20 mars, en début d’après-midi. Rien qu’avec les vols...