Notre pays abrite, du 15 au 17 de ce mois, la réunion d’évaluation et de planification des activités transfrontalières, entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger, dans le cadre de l’organisation des campagnes de la Chimio-Pprévention du paludisme Saisonnier (CPS) et celle du traitement de masse contre les maladies tropicales négligées (MTN).

La cérémonie d’ouverture de la réunion internationale a été présidée par le représentant du ministre de la Santé, Mama COUMARE, le mercredi dernier. Il avait à ses côtés des responsables des structures sanitaires des pays de la sous-région, ainsi que des bailleurs de fonds.

La rencontre rentre dans le cadre de la mise en œuvre du projet sous régional de la lutte contre le palu et les maladies tropicales négligées. Aussi, est-elle préparatoire des prochaines campagnes synchronisées.

En prélude à celles-ci, environ 120 participants venus du Mali, du Burkina et du Niger (les trois pays concernés par le projet) se réunissent à Bamako. En plus de l’évaluation de ce projet en cours depuis quelque temps, les participants devront contribuer aux préparatifs et à la mise en œuvre des Campagnes de la CPS et detraitementde masse contre les MTN ; de contribuer à la planification et à la mise en œuvre des activités transfrontalières de lutte contre le paludisme ; contribuer au renforcement de la surveillance active du paludisme et des MTN au niveau transfrontalier.

Présidant la réunion, le Dr Mama COUMARE a déclaré qu’à l’image du Mali, la plupart des pays en voie de développement sont confrontés au défi de la lutte contre les maladies parasitaires et infectieuses. Ces maladies, a-t-il ajouté, constituent un problème majeur de santé publique dans nos pays.

« Pour renforcer le dispositif de lutte contre le paludisme et les MTN, le Ministère de la Santé et des Affaires sociales, en collaboration avec la Banque Mondiale, à l’instar de trois pays de la sous-région, ont initié ce Projet Régional sur la chimio-prévention saisonnière du paludisme et la lutte contre les maladies tropicales négligées ciblées par la chimiothérapie préventive », a rappelé Dr COUMARE, tout félicitant l’engagement et l’accompagnement des partenaires pour la mise en œuvre dudit projet.

« Trois jours de réunion vont être mis à profit pour discuter et échanger, afin de mieux planifier la mise en œuvre efficace des stratégies harmonisées de lutte contre le paludisme et les MTN au niveau des frontières des trois pays, pour affronter les défis qui nous attendent en 2019», a indiqué Dr COUMARE qui demeure convaincu que les trois pays engagés dans ce combat pourront relever les défis liés à la santé, en général, et, en particulier, éliminer le paludisme, le trachome, la Filariose Lymphatique, les géo helminthiases, les schistosomiases et l’onchocercose.

Par Sikou BAH

Source: info-matin

MaliwebSanté
Notre pays abrite, du 15 au 17 de ce mois, la réunion d’évaluation et de planification des activités transfrontalières, entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger, dans le cadre de l’organisation des campagnes de la Chimio-Pprévention du paludisme Saisonnier (CPS) et celle du traitement de masse contre...