Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, a lancé, jeudi, à Gao, la campagne de couverture universelle de distribution gratuite de Moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée (MILD) qui concernera les Régions de Tombouctou, Gao, Kidal, Ménaka et Taoudénit, a constaté l’AMAP.

Pour cette campagne de MILD dans les Régions du nord, le Fonds mondial (FM) va mettre à la disposition du gouvernement du Mali 1 079 355 moustiquaires, d’une valeur d’environ 2 030 000 dollars, auquel s’ajoutent des coûts opérationnels.

Le représentant de PSI au Mali, Curt Van Boguslawski, a souligné que, dans le cadre de la lutte contre le paludisme, PSI-Mali a été retenu par le gouvernement malien et le FM comme récipiendaire principal pour la période 2013-2021.

Il a rappelé que le FM est une organisation fondée, en 2002, pour mettre plus rapidement un terme aux épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme, en partenariat avec le gouvernement, la société civile, le secteur privé et les personnes touchées par ces maladies.

Le représentant de PSI-Mali, a, aussi, rappelé que le PSI est une ONG internationale à but non lucratif, présente dans 60 pays, au Mali, depuis 2001, et qui est active dans les domaines de la reproduction, la lutte contre les maladies tropicales négligées, l’hygiène, l’assainissement et la lutte contre le paludisme. « Notre volonté de réinventer les soins de santé pour le bien-être des populations est la raison qui nous fait avancer vers l’avenir », a conclu, M. Van Boguslawski.

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Sidibé a adressé les remerciements du président Ibrahim Boubacar Keita et la profonde gratitude du gouvernement du Mali au FM et à l’ensemble des partenaires techniques et financiers « pour leur appui constant à notre pays en matière de santé ».

Selon le ministre, le paludisme reste responsable de plus de 435 000 décès, chaque année, majoritairement, en Afrique où les enfants de moins de 5 ans sont particulièrement touchés. Il a ajouté qu’au Mali, le paludisme constitue un réel problème de santé publique et représente le premier motif de consultation avec un taux de 34 %.

Le ministre de la Santé et des affaires sociales a, aussi, estimé que les statistiques sanitaires de 2018 font état d’environ 2 614 104 cas de paludisme dans les formations sanitaires publiques et dans les rapports fournis par les Agents de santé communautaire (ASC). « Les mêmes statistiques indiquent  qu’il a été enregistré au cours de l’année 2018, 1 863 131 cas simples et 750 973 cas graves. Le nombre de décès était de 1001, soit un taux de létalité de 0,38%. Face à ces chiffres effrayants, la moustiquaire imprégnée d’insecticide à longue durée reste l’un des meilleurs moyens efficients pour lutter contre le paludisme. Et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé la couverture universelle qui consiste à distribuer les moustiquaires à toute la population, à raison d’une pour deux personnes, en moyenne, par ménage » a déclaré M. Sidibé.

le gouverneur de Gao, le général de brigade Sidiki Samaké, le représentant pays de l’OMS, Dr Jean Pierre Baptiste, le 2èmeadjoint au maire de la Commune urbaine de Gao, Yacouba Maiga, étaient présents au lancement de la campagne.

Le représentant pays de l’OMS a, symboliquement, remis un chèque géant de 1 079 355 MILD du FM au ministre de la Santé et des Affaires sociales.

AT/MD 

Source: AMAP

MaliwebSanté
Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, a lancé, jeudi, à Gao, la campagne de couverture universelle de distribution gratuite de Moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée (MILD) qui concernera les Régions de Tombouctou, Gao, Kidal, Ménaka et Taoudénit, a constaté l’AMAP. Pour cette campagne...