La cour de la grande école de la commune urbaine de Kourouninkoto, située à une centaine de kilomètres, a abrité, le samedi 3 avril dernier, la cérémonie d’inauguration du nouveau Centre de santé communautaire de ladite localité. 

Avec l’inauguration dudit centre de santé, la commune de Kourouninkoto, avec une population estimée à plus de 15 000 habitants et les 3 000 âmes des villages environnants, n’aura plus de souci à se faire à propos des soins médicaux et surtout des accouchements.

Pour procéder à l’inauguration tant attendue dudit CSCOM,  le Chef de Cabinet du ministère des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine (MMEIA), Mohamed Ag Albachar, en compagnie du gouverneur de la région de Kita, Daouda Maiga, a effectué le déplacement pour la circonstance.

Étaient présents à cette fête historique pour les habitants du Kaarta, la Conseillère technique du MMEIA, Guindo Fatim Diakité, le Préfet central de Kita, Aboubacar Traoré, le Coordinateur de la cellule technique de Codéveloppement, Dr Alou Barry, le maire adjoint de la commune, N’Golo Mamadou Traoré, le directeur technique du nouveau centre de santé, Issa Bagayoko et d’autres personnalités de la commune.

Après un accueil chaleureux réservé à la délégation du gouverneur et du Chef de cabinet du MMEIA à l’entrée de la commune, les hôtes guidés par le coordinateur, Dr Barry, ont fait un tour de salutations dans certaine familles notables de Kourouninkoto, avant de se rendre sur le lieu de l’évènement.

Dans une cour d’école, pleine à craquer, les intervenants ont, à tour de rôle, exprimé leur joie et satisfaction. Le maire adjoint de la commune urbaine de Kourouninkoto, tout ému, précisera que sans la santé, rien de durable ne peut se construire. Avant de s’adresser au gouverneur. «… Le peu de structures de santé qui existent manquent de personnel de qualité, d’équipements appropriés et de médicaments…, les femmes et les jeunes manquent de tout ». Pour cela, il a invité le tout nouveau gouverneur de la région de Kita, à accorder une place de choix à ces groupes fragiles dans tous ses projets de développement. Il estime que, si le centre est bien équipé en personnel de qualité, cela permettra de diminuer l’évacuation des cas urgents sur Kita et va administrer sans doute des soins de qualité aux nombreux patients, qui arrivent souvent dans des conditions difficiles.

Le codéveloppement,un programme de partage

Pour répondre aux préoccupations du maire adjoint, le Gouverneur de la région de Kita, Daouda Maïga, soutiendra qu’il a pris bonne note des différentes préoccupations. A cet effet, il a rassuré les populations de l’engagement des plus hautes autorités de la Transition à apporter des solutions rapides et durables. Par ailleurs, le gouverneur Maiga a rappelé aux autorités coutumières que l’infrastructure inaugurée, a été réalisée dans le cadre du projet de construction,  conforme au plan standard défini par la Politique nationale de codéveloppement. Avant de déclarer que ce programme du codéveloppement est un programme de partage. Il a aussi exhorté les populations à soutenir les efforts des forces de sécurité pour minimiser les attaques terroristes.

Pour sa part, le Chef de Cabinet du MMEIA, Mohamed Ag Albachar a indiqué que cette cérémonie s’articule autour d’une question relevant d’un des domaines sensibles qu’est l’inauguration du nouveau CSCOM. Car, precise-t-il, elle est au cœur des préoccupations du président de la Transition, Bah N’Daw. C’est pourquoi, poursuit-il, « il me plait de rappeler que notre département, à travers la Cellule Technique du Codéveloppement (CTC) a suivi, avec une attention soutenue et un intérêt particulier, les travaux de réalisation de cette infrastructure ».

A l’en croire, depuis 2019, les missions de prise de contact et d’échanges, les communications téléphoniques ont permis de maintenir entre notre département et la Mairie de Kourouninkoto d’excellents rapports de collaaboration. A ses dires, dans la région de Kita, Kourouninkoto, compte tenu de son importance économique, attire de nombreux adultes, qui s’impliquent dans l’agriculture. Cette activité rentable, souligne M. Albachar, fait appel à la fois à la main d’œuvre masculine et féminine.  Selon les données de DRS de Kita, les habitants de Kourouninkoto souffrent des problèmes d’accessibilités aux soins adéquats. Devant cette donnée, le Chef de cabinet dira qu’il ose espérer que cette initiative, appuyée par les autorités locales, sera une alternative dans la gestion de cette situation combien difficile.

Un montant total de plus de 41 000 000  FCFA

Le Coordinateur de la Cellule Technique de Codéveloppement, Dr Alou Barry, non moins initiateur principal du projet, parlant de l’objectif du programme, dira que l’objectif global du projet est l’appui aux initiatives de la diaspora liées à la décentralisation et au développement territorial. Avant de se prononcer sur le coût total du projet du CSCOM, qui s’élève à une enveloppe de 41 081 412 F CFA, dont 9 750 000 F CFA  de l’Association des Ressortissants et Amis de Kourouninkoto en France (ARAK) et 2 700 000 F CFA de l’Association de Santé Communautaire et 30 000 000 du Codéveloppement. « L’infrastructure ainsi inaugurée, sera au bénéfice d’environ  plus de12 000 habitants de l’aire de santé de Kourouninkoto. Toute subvention octroyée a une action dans le cadre du présent projet  et est comprise entre un montant minimum de 15 000 000 FCFA et maximum de 30 000 000 FCFA » a-t-il conclu.

Pour corroborer le tout, en marge des festivités, Dr Barry a été désigné comme citoyen d’honneur de la commune et une parcelle de terrain lui a été également offerte par le maire, en présence des autorités coutumières de Kourouninkoto. Des bœufs et des béliers ont été offerts au ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’intégration africaine, Alhamdou Ag Ilyene et au nouveau gouverneur de la région de Kita, Daouda Maiga.

Lamine BAGAYOGO,

Envoyé spécial

Source: mali24
MaliwebSanté
La cour de la grande école de la commune urbaine de Kourouninkoto, située à une centaine de kilomètres, a abrité, le samedi 3 avril dernier, la cérémonie d’inauguration du nouveau Centre de santé communautaire de ladite localité.  Avec l’inauguration dudit centre de santé, la commune de Kourouninkoto, avec une population...