Après des tergiversations de plusieurs années, le Mali vient de signer son adhésion à la Convention Médicrime qui criminalise le trafic illicite de médicaments qui fait l’affaire des faussaires. La question qui se pose maintenant : à quand la ratification ?

Cette question vaut son peson d’or car, à chaque fois que le ministère des Affaires étrangères programmait le dossier pour son passage en conseil des ministres, du côté du ministère de la Santé, un lobby soupçonné d’être en connivence avec les importateurs de médicaments se démenait pour le bloquer, sous le prétexte que même si c’est une convention, elle comporte des aspects techniques qui relèvent du ministère de la Santé. Mais sans donner de suite ! La nouvelle ministre de la Santé, connue pour sa rigueur dans le travail, doit secouer le cocotier au niveau de son Département pour se débarrasser des dinosaures qui, à force de durer dans leurs fonctions, ont fini par en connaître toutes les ficelles, bonnes comme mauvaises.

 

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebSanté
Après des tergiversations de plusieurs années, le Mali vient de signer son adhésion à la Convention Médicrime qui criminalise le trafic illicite de médicaments qui fait l’affaire des faussaires. La question qui se pose maintenant : à quand la ratification ? Cette question vaut son peson d’or car, à chaque...