Le vendredi 30 septembre 2022, l’ambassadrice de Suède au Mali, via le bureau du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) au Mali, a remis un lot de produits et matériels de santé de la reproduction au ministère de la Santé et du développement social, dans le cadre de la mise en œuvre de la politique pharmaceutique nationale dont l’objectif est de garantir un accès équitable aux médicaments essentiels de qualité aux populations et de promouvoir leur usage rationnel. C’était au département, sous la houlette du représentant du ministre de la santé et du développement social, en présence de l’ambassadrice de Suède au Mali, ainsi que du représentant résident de l’UNPA AU Mali.

Le représentant résident du Bureau de l’UNFPA au Mali, Yves Sassenrath, et l’ambassadrice de Suède au Mali, ont ainsi remis des équipements et des produits de santé de la reproduction d’une valeur de plus de deux milliards de FCFA au gouvernement malien, représenté pour l’occasion par le représentant du ministre de la santé et du développement social, Dr. Sékou Oumar Dembélé.

« En effet, la satisfaction de tous les besoins en planification familiale permettra d’éviter la survenue de 900 000 grossesses non désirées à 4500 femmes ; d’éviter de mourir des suites d’accouchement, et de faire des économies en construction d’écoles et en recrutement d’enseignants », a expliqué le représentant résident de l’UNFPA au Mali, Yves Sassenrath. « Pour ce faire, nous les partenaires techniques et financiers, je veux citer en particulier l’USAID, le Canada, les Pays-Bas, l’OMS, l’UNFPA, la Banque Mondiale, sommes engagés pour accompagner le programme de planification familiale.

Permettez-moi spécifiquement de remercier l’Ambassade de la Suède, un partenaire privilégié de la santé qui a investi 1 246 401 USD, soit 815 627 386 FCFA en 2021, et au recrutement et déploiement de 36 Assistants logistiques pour assister la disponibilité et l’accessibilité continues des produits de la santé au niveau de l’ensemble des districts sanitaires des régions de Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti, mais aussi de la mobilisation des prestataires pour permettre à toutes les femmes, jusqu’au dernier village et hameau, de bénéficier de l’offre de services de PF et de manière gratuite pour un montant de 320 000 USD, soit 209 403 520 FCFA », a-t-il signalé.

Avant de faire savoir qu’au Mali, malgré les efforts consentis par le gouvernement avec l’appui de ses partenaires dans la promotion de la santé sexuelle et reproductive, les indicateurs relatifs à la planification familiale (PF) restent très préoccupants. Selon lui, l’une des conséquences de cette situation est l’aggravation de la pyramide d’âge avec une tranche d’âge de la population jeune non productive et avec des besoins en investissements très importants pour leur garantir une éducation de qualité et des services sociaux de base. Il s’est beaucoup appesanti sur la jeunesse de la population malienne et a invité à maintenir les efforts pour l’accélération du dividende démographique dont la planification familiale occupe une place centrale.

Dr. Sékou Oumar Dembélé s’est dit honoré de recevoir ce don pour l’amélioration de l’accès aux produits de santé et en particulier ceux de la santé de la mère et de l’enfant dans notre pays qui constitue une priorité de son département pour avoir un programme de santé performant. Il a rassuré les donateurs que son département s’engage à ce que bon usage soit fait de ces produits contraceptifs afin qu’ils parviennent aux bénéficiaires finaux qui sont les femmes et filles du Mali.

La cérémonie a également vu la participation de l’ambassadrice de Suède au Mali, Kristina Kuhnel, dans ses propos, a fait savoir que l’objectif du don est de renforcer la chaine d’approvisionnement en vue de garantir la disponibilité et l’offre des services de planification jusqu’au dernier kilomètre.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain