Après trois (3) mois de fermeture des écoles pour cause de Covid-19, les enseignants et leurs élèves ont regagnés ce mardi 2 juin les classes. Une ouverture qui a concerné uniquement les classes d’examens. En cette période de coronavirus, les autorités maliennes indiquent avoir pris les mesures préventives contre la propagation de la pandémie en milieu scolaire.

En effet, c’est ce mardi 2 juin que les écoles ont partiellement rouvert leurs portes après leur fermeture depuis le mois de mars pour cause de covid-19. Cette reprise, selon le ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Pr Mahamadou Famanta, concerne les seules classes d’examen des écoles publiques, privées et professionnelles, y compris les médersas. Il s’agit des cours pour préparer les élèves concernés par les examens du fondamental (9ème Année), du secondaire général et technique (12ème Année), du secondaire technique et professionnel (classes du CAP, du BT1 et du BT2) ainsi que celles des instituts de formation des maîtres (IFM), vont ouvrir leurs portes.

Aussi, Pr Mahamadou Famanta, ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique à travers son adresse rassure que toutes les mesures de prévention de la pandémie ont été mises en place pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus. Il s’agit notamment du respect de la distanciation physique, du port obligatoire du masque et du lavage des mains au savon. A cela s’ajoutent   l’affichage devant toutes les salles de classes des informations relatives à la Covid-19 ainsi que des images relatives aux gestes- barrières ; le réaménagement des horaires de cours et la révision du calendrier scolaire ; l’organisation des cours de rattrapage et de remédiation et la mise en place d’offres d’éducation accélérée.

Il ajoutera ensuite que la période allant du 02 juin au 31 juillet 2020 sera mise à profit pour exécuter un programme d’enseignement condensé et destiné aux élèves candidats aux examens du DEF, du baccalauréat, du Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP), des Brevets de technicien niveaux 1 et 2 (BT1 et BT2) et du diplôme de l’Institut de Formation des Maîtres (IFM).

« Ce programme sera axé sur les matières retenues aux différents examens. Après l’arrêt des cours en fin juillet, la 1ère quinzaine du mois d’août sera consacrée aux évaluations trimestrielles et aux activités de révision. L’ensemble des examens se déroulera dans la deuxième quinzaine du mois d’août 2020 », a ajouté le Professeur Famanta.

Le ministre de l’Éducation a aussi fait savoir que la réouverture des autres classes, qui ne sont pas des classes d’examen, interviendra le 1er septembre 2020. Un programme condensé qui priorise les disciplines fondamentales, sera exécuté pendant deux mois (septembre et octobre 2020). « Les acquisitions pédagogiques durant ces deux mois seront évaluées. Les résultats de ces évaluations et de celles du premier trimestre seront pris en compte pour déterminer les moyennes de passage en classe supérieure », a-t-il, précisé.

Il ajoutera aussi que, le démarrage de l’année scolaire 2020-2021 est programmé pour la deuxième quinzaine de novembre 2020 avec un réajustement des programmes d’enseignement afin de tenir compte des deux dernières années scolaires à faible temps réel d’apprentissage. Enfin, le ministre Famanta a lancé un cri de cœur à l’ensemble des enseignants et particulièrement aux militants des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016, communément appelés « la Synergie », de faire violence sur eux-mêmes et d’accepter les nouvelles propositions du Gouvernement relatives à l’application de l’article 39 de la Loi n°2018-007 du 16 janvier 2018 et de revendiquer au besoin en étant en classe.

Abdoul Karim Sanogo

Source: Journal Nouvel Horizon Mali

MaliwebEducationSanté
Après trois (3) mois de fermeture des écoles pour cause de Covid-19, les enseignants et leurs élèves ont regagnés ce mardi 2 juin les classes. Une ouverture qui a concerné uniquement les classes d’examens. En cette période de coronavirus, les autorités maliennes indiquent avoir pris les mesures préventives contre...