Le Conseil régional de l’Ordre des médecins du District de Bamako a tenu son assemblée générale ordinaire, le samedi 27 mars 2021 dans la salle de Banquet de la Maison des aînés. Deux thèmes ont été débattus au cours de cette assemblée, à savoir «l’exercice privé de la profession médicale au Mali : défis et perspectives» et «la pratique médicale dans un contexte d’insécurité au Mali».

 

Cette assemblée a enregistré la présence des chefs des structures de santé du District, des médecins des secteurs public et privé, des autorités communales, du représentant du Gouverneur du District, des professionnels de santé, du partenaire Denk-Pharma et du Pr. Aliou Nouhoun Diallo, Président d’honneur de l’Ordre.

Selon Dr. Modibo Doumbia, Président du Conseil régional du District de Bamako: «Depuis notre prise de service à la tête de notre institution ordinale, nous avons décliné nos objectifs stratégiques dans le seul but d’avoir un ordre plus ouvert et plus rassembleur, un ordre à même de jouer pleinement son rôle au regard des défis de la corporation. Des manifestations d’inquiétude voire d’exaspération de certains se sont multipliées dans le traitement des dossiers de licences et d’agréments. Des actions vigoureuses ont été posées pour soulager ces derniers et tous les confrères».

Ensemble et maintenant pour la bonne pratique médicale

A l’en croire, « le début de l’année 2020 a été marqué par une mission conjointe (OPS, IGS, DRS) d’audit et vérification des structures de santé de Bamako et environs sur instruction du Premier Ministre. Cette mission est en cours actuellement dans les commune 1 et 2 a relevé des insuffisances notoires dans la pratique quotidienne de notre art. Ces insuffisances nous interpellent tous et nous devons agir ensemble et maintenant pour un renouveau de la bonne pratique médicale au Mali. Il nous faut une pratique médicale au Mali sans ristournes mais en encourageant l’excellence dans le privé et dans le public».

Pour une prise de conscience du poids des responsabilités !

«L’Ordre des médecins du Mali a pour mission l’organisation et la représentation des personnes physiques et morales exerçant les professions de médecin sur toute l’étendue du territoire national, veiller au respect des principes de moralité, de probité et de dévouement indispensables à l’exercice des professions médicales, défendre l’honneur et l’indépendance de la profession », a rappelé Dr. Doumbia avant d’ajouter qu’ils demandent aux autorités plus d’actions vigoureuses dans le sens de la prévention ; plus de soutiens des agents de santé en première ligne dans cette lutte acharnée contre la Covid 19. S’adressant à ses collègues, il les a invités à une prise de conscience du poids de leur responsabilité. «Chers confrères, l’avenir du bien-être physique, mental, social repose sur vos épaules. Nous devons de ce fait assumer cette responsabilité en travaillant dans le sens de l’amélioration de la qualité des soins de santé offerts à nos compatriotes. Ce qui permettra à la population d’accéder à la santé dans un cadre d’éthique, d’équité et déontologiquement responsable. Les leaders religieux sont devenus des promoteurs de structures privées de santé en complicité avec certaines autorités sans l’avis des OPS ; le ministère de la Santé encourage et félicite l’exercice illégal…… au détriment des nationaux…Tous ces maux empêchent notre système de santé d’exceller, il nous faut des attentions fortes……puis engager des réformes courageuses et audacieuses des textes régissant l’exercice privé de la médecine»

Abondant dans le sens, Dr. Chaka Kéita, Secrétaire général des syndicats des médecins dira : « La fraternité a tendance à disparaitre dans notre corporation. La place d’un médecin n’est pas devant le juge… Les hôpitaux sont en train de mourir non pas par faute de ressources mais par un manque de volonté politique, le gouvernement doit s’assumer. Notre secteur est malade, les ristournes sont en train de tuer le système de santé».

Remerciant les participants, le représentant du Gouverneur a déclaré que de tels échanges permettront d’améliorer les services dans nos structures de santé.

Quant à Pr Ali Nouhoun Diallo, il a prodigué des conseils à ses cadets dans l’exercice de cette profession.

Moussa DIARRA

Source : Le Challenger

MaliwebSanté
Le Conseil régional de l’Ordre des médecins du District de Bamako a tenu son assemblée générale ordinaire, le samedi 27 mars 2021 dans la salle de Banquet de la Maison des aînés. Deux thèmes ont été débattus au cours de cette assemblée, à savoir «l’exercice privé de la profession...