La logique des partenaires qui utilisent les impôts de leurs concitoyens, pour tenter de sauver des vies humaines dans les pays pauvres, semble être piégée par des distributeurs peu soucieux de la bonne gestion de cette œuvre charitable. Selon un habitant de Titibougou, la distribution des moustiquaires se serait transformée en scène de far west où aucune règle n’est plus respectée.

Selon lui, il y a eu un premier recensement où le nombre des membres de la famille est connu. Si vous avez 12 personnes dans la famille, c’est donc 6 moustiquaires qui vous reviennent et non 3. Mais c’est exactement ce qui s’est passé dans ce quartier, selon notre interlocuteur. Ce n’est pas la moitié, mais le tiers qui est livré par la mairie. Selon lui, ce ne sont pas des partenaires de l’Etat malien, (Fonds mondial, USAID/PMI et l’OMVS) qui donnent un nombre insuffisant de moustiquaires, mais plutôt des maires et conseillers voleurs qui spolient les populations de ce qui leur est destiné.

Affaire à suivre

Source: Le Républicain

 

MaliwebSanté
La logique des partenaires qui utilisent les impôts de leurs concitoyens, pour tenter de sauver des vies humaines dans les pays pauvres, semble être piégée par des distributeurs peu soucieux de la bonne gestion de cette œuvre charitable. Selon un habitant de Titibougou, la distribution des moustiquaires se serait...