Un atelier  sur le bilan technique et financier de la référence –évacuation 2018 et les résultats du monitorage du paquet minimum (PMA) 2ème semestre 2018  dans les centres de santé communautaire du district sanitaire, a pris fin jeudi à Macina, sous la présidence de l’adjoint du préfet, Tiémoko Diaguiri Magassa, a constaté l’AMAP.

Financé par le Canada à travers le projet de renforcement du système de santé décentralisée (PRSSD) au Mali , il avait pour objectif de faire le point  des activités de la référence-évacuation menées de l’année 2018, de présenter les résultats du monitorage du paquet minimum et de déterminer un mécanisme efficace de suivi du système.

Le médecin Chef  du Centre de santé de référence, Dr Danseni  Sinayoko, a saisi l’occasion pour rappeler que  le système de référence-évacuation s’effectue selon les règles générales  consistant à organiser un réseau de soin entre les Centres de santé communautaires.

Il a également rappeler qu’il consiste à disposer de l’ambulance à tout moment pouvant assurer l’évacuation rapide des urgences obstétricales et organiser une caisse de solidarité des Collectivités  Territoriales pour la référence-évacuation.

Il a été rappelé au cours de l’atelier qu’en 2018 sur 704 femmes évacuées, 309 femmes ont subi la césarienne.

La cérémonie a regroupé les  sous-préfets, les maires, les présidents des associations de santé communautaire (ASACO), la présidente de la Fédération locale des associations de santé communautaire (FELASCOM), les  techniciens de développement communautaire (DTC) et les  membres de la société civile.

AOK/KM(AMAP)

MaliwebSanté
Un atelier  sur le bilan technique et financier de la référence –évacuation 2018 et les résultats du monitorage du paquet minimum (PMA) 2ème semestre 2018  dans les centres de santé communautaire du district sanitaire, a pris fin jeudi à Macina, sous la présidence de l’adjoint du préfet, Tiémoko Diaguiri Magassa,...