Mobilisé contre la maladie à coronavirus, le Centre d’assistance et de promotion des Droits Humains (CAPDH) a fait un don de kits de protection contre ladite pandémie aux personnes en détention. Au total, treize (13) centres de détention à travers le pays bénéficient desdits kits, dont les différentes remises se déroulent du  23 au 30 juillet 2020.

 

Il s’agit des Maisons d’Arrêt de Fana, Kolokani, Kangaba, Ouélessébougou, Koutiala, Ségou, Bla, Tominian, Sévaré, Bandiagara, Bankass, Koro et Douentza. Le don est essentiellement composé de 130 cartons de savon en morceau, 65 cartons de savon en liquide, 65 unités de gel hydro alcoolique et 2600 masques de protection. La valeur de ces dons est estimée  à trois millions quarante mille francs CFA (3 040 000F CFA).

Selon les responsables du CAPFH, l’objectif de ce geste est d’appuyer l’Etat du Mali, notamment la Direction Nationale de l’Administration Pénitentiaire et de l’Education Surveillée (DNAPES), dans le renforcement de la protection des personnes privées de liberté. Ce choix d’aider les détenus intervient suite à des visites effectuées par les représentants locaux du CAPDH (Parajuristes et Points Focaux) dans vingt-neuf (29) Maisons d’Arrêt des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao pour recenser les besoins en termes de mesures de protection contre le Covid-19. «Parmi ces vingt-neuf (29) centres de détention, seuls vingt (20) ont accepté de recevoir les représentants du CAPDH. Sur la base des informations collectées et analysées, le CAPDH a sélectionné treize (13) centres de détention qui vont bénéficié de cet appui », explique le directoire du Centre d’assistance et de Promotion des Droits Humains.

  Le COVID-19, toujours présent !

En mars 2020, l’épidémie du COVID-19 est déclarée pandémique par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en raison du nombre de pays et de continents touchés. Les statistiques officielles faisaient déjà état de 94 250 cas confirmés de contamination au coronavirus dans le monde. Depuis lors, l’OMS ne cesse de tirer la sonnette d’alarme, pour affirmer sa préoccupation face à l’incapacité des Etats africains à faire face à cette pandémie qui ravage et paralyse tous les pays du monde dont les plus puissants : les Etats Unis d’Amérique, la Chine, l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne, etc.

Au Mali, la propagation du virus va crescendo depuis l’enregistrement du premier cas le 25 mars 2020, ce, malgré les mesures de prévention décrétées par les plus hautes autorités de la République, la grande mobilisation du personnel sanitaire et les campagnes de sensibilisation pour le respect des mesures barrières. A la date du 09 juillet 2020, la République du Mali enregistre un cumule de 2370 cas positifs, 120 décès, 1621 guéris et 1170 personnes contact qui font l’objet de suivi quotidien. En outre, le nombre de personnes exposées par faute de moyens est encore très important et inquiétant d’où la nécessite de d’intervention du CAPDH en tant qu’organisation de droits humains en contribuant à la réalisation des actions de prévention et de protection contre ladite pandémie à l’adresse des groupes vulnérables, en l’occurrence les personnes privées de liberté (détenus) dans les Maisons d’Arrêt.

Ce groupe cible vivant dans une proximité exacerbée court un risque particulier d’être contaminé, surtout lorsque l’environnement est surpeuplé et que les conditions minimales de prévention et de protection contre la pandémie sont insuffisantes. C’est pourquoi le CAPDH initie avec l’appui financier de l’Ambassade Royale du Danemark (ARD), à travers le Fonds d’Appui aux Moteurs du Changement (FAMOC), un don de kits de protection contre la maladie au sein de treize (13) Maisons d’Arrêt du pays.

Toutefois, le directoire informe l’opinion publique que, compte tenu de la situation d’instabilité qui prévaut à Bamako et de la nécessité d’acheminer à temps ce don aux bénéficiaires, une cérémonie de remise officielle, prévue au départ n’a pu avoir lieu.

Amadou Kodio

Afrikinfos-Mali

MaliwebSantéSociété
Mobilisé contre la maladie à coronavirus, le Centre d’assistance et de promotion des Droits Humains (CAPDH) a fait un don de kits de protection contre ladite pandémie aux personnes en détention. Au total, treize (13) centres de détention à travers le pays bénéficient desdits kits, dont les différentes remises...