Le Mali, à l’instar de la communauté internationale a célébré, hier mardi 19 juin, la journée mondiale de la lutte contre la drépanocytose, avec pour thème central: «Prise en charge de la drépanocytose, le Guide une approche de proximité». Ainsi, le Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose (CRLD) a organisé une journée d’information et de sensibilisation.

Organisée par l’Association de lutte contre la Drépanocytose (AMLUD), cette journée a été l’occasion pour les acteurs de la lutte contre cette maladie de présenter un guide technique pour la prise en charge urgente des malades drépanocytaires.
La journée était présidée par Sékou Oumar DEMBELE, conseiller technique au ministère de la Santé et de l’hygiène publique, en présence du Pr Dapa DIALLO, Directeur général du CRLD, de Mme Candice MANUELLO, responsable des Programmes Mali de la Direction de la Coopération internationale de la Principauté de Monaco, ainsi que de TRAORE Fatoumata COULIBALY, présidente de AMLUD.
«Prise en charge de la drépanocytose, le Guide une approche de proximité », tel est le thème de ce 19 juin 2018. En effet, les acteurs de la lutte contre la drépanocytose viennent de produire un guide pratique pour la prise en charge d’un malade drépanocytaire. Il s’agit d’un document consensuel regroupant six pays d’Afrique, notamment le Burkina-Faso, le Niger, le Mali, le Sénégal, le Madagascar et le Mauritanie.
Aussi, il convient de signaler que ce guide médical harmonisé a été élaboré avec l’appui du gouvernement de la Principauté de Monaco, à travers sa Direction de la Coopération internationale.
La présidente de l’AMLUD, dans son allocution, a remercié la Coopération internationale de Monaco pour son appui financier dans la réalisation de ce guide, qui est, selon elle, un document qui va sauver des milliers de vie.
Selon elle, la vulgarisation de ce guide interpelle toutes les personnes soucieuses du bien être des malades drépanocytaires.
« C’est un document destiné à tous les praticiens de tous les niveaux de la pyramide sanitaire. Les agents de la santé, les pédiatres, les sages-femmes, les gynécologues, les médecins et infirmiers doivent être formés sur l’utilisation de ce guide afin de faciliter la gestions des crises drépanocytaires en tous lieux », a-t-elle dit, avant de promettre que l’AMLUD fera tout pour la vulgarisation de ce guide.
Mme TRAORE a profité de l’occasion pour remercier tous les donateurs qui ont appuyé cette journée.
« Je remercie au nom tous les malades drépanocytaires, particulièrement le cabinet de la Première Dame du Mali, la Direction de la Coopération internationale de Monaco, le PMU-Mali, la SONAVIE, le PDG de Mali Univers, le Dr Colonel DIAWARA Badiallo TOURE, la SOMGEP-Sa, l’Institut africain de management. En nous appuyant financièrement, vous nous rassurez que cette lutte contre la drépanocytose n’est plus une affaire des seules malades. Merci pour tous », a-t-elle dit
Mme Candice MANUELLO a, quant à elle, révélé que la Coopération du gouvernement de Monaco accorde une place privilégiée au domaine de la santé.
« Au Mali 45% de l’aide monégasque est allouée à des actions en faveur de la lutte contre la drépanocytose, de l’accès aux soins médicaux et de l’appui aux personnes en situation de handicap », a-t-elle témoigné.
Selon Mme MANUELLO, la lutte contre cette maladie est un programme phare de la Coopération monégasque dans six pays d’Afrique dont le Mali.
Remerciant à son tour les différents PTF, le Pr Dapa DIALLO, directeur général du CRDL, dira que le thème de cette année met surtout l’accent sur un piler important de la lutte conte la Drépanocytose, à savoir : la prise en charge décentralisée des malades drépanocytaires.
Sékou Oumar DEMBELE a, au nom du ministre de la Santé et de l’hygiène publique, félicité l’AMLUD et ses partenaires pour les efforts fournis dans la lutte contre la drépanocytose.
Il a, par ailleurs, rappelé que 12% de la population malienne en moyenne porte le germe de la maladie.
M. DEMBELE a profité de l’occasion pour rappeler les efforts consentis par le gouvernement en vue de minimiser la souffrance des personnes affectées et infectées par cette maladie. Il a cité, entre autres, la création du CRLD de Bamako, l’unité de prise en charge de l’hôpital de Kayes, la formation des agents de santé sur la prise en charge de la drépanocytose et l’élaboration d’une politique et d’un plan stratégique national de lutte contre les maladies non transmissibles, dont la drépanocytose.
Comme ses prédécesseurs, le représentant du ministre de la Santé de l’hygiène publique a remercié le Monaco pour son soutien indéfectible auprès de son département en général et des malades drépanocytaires en particulier.
Signalons que ledit guide comprend une partie théorique qui donne toutes les informations nécessaires sur la maladie. Une deuxième partie pratique qui guide le personnel-soignant ou le patient lui-même, en cas de crise et une fiche technique de la maladie.

PAR CHRISTELLE KONE

info-matin

MaliwebSantéKAYES
Le Mali, à l’instar de la communauté internationale a célébré, hier mardi 19 juin, la journée mondiale de la lutte contre la drépanocytose, avec pour thème central: «Prise en charge de la drépanocytose, le Guide une approche de proximité». Ainsi, le Centre de recherche et de lutte contre la...