La région de Mopti, à l’instar des autres localités du pays, a officiellement lancé la campagne de vaccination contre la rougeole, le mardi dernier, à l’ancien Centre de santé de référence (CSréf), sous la présidence du directeur de cabinet du gouverneur de la région, Kantara Diawara.


La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités, dont le préfet du cercle de Mopti, Aliou Guindo, le directeur régional de la promotion de la femme et de l’enfant, Moussa Doumbia, le représentant du directeur régional de la santé de Mopti, Félix Diarra, et des partenaires techniques et financiers.
Cette édition 2019 de la campagne de vaccination contre la rougeole, qui a pour cible les enfants de 9 à 59 mois, bénéficie de l’accompagnement de plusieurs partenaires, dont l’OMS, l’Unicef et le projet USAID/Kénéya Jemu Kan. Du 7 au 13 mai la campagne, qui s’est déroulée sur toute l’étendue du territoire national, visait l’élimination de la rougeole, une maladie agressive, invasive, fortement contagieuse et mortelle.
La représentante de l’Unicef, chef de file des partenaires techniques et financiers, Dr Boucharatou Maïga, a rappelé que la vaccination reste le seul moyen pour réduire la morbidité et la mortalité des enfants liée à la rougeole. Malgré les progrès enregistrés dans la lutte contre cette maladie redoutable crainte de toutes les mamans, par l’introduction du vaccin anti rougeoleux, le renforcement de la chaîne de froid dans toutes les aires de santé, l’appui en logistique roulant et en ressources humaines pour les stratégies avancées et mobiles et le renforcement des capacités des agents, la vaccination de routine connaît des difficultés.
«Au nombre desquelles la faible mobilisation sociale, la faible motivation des vaccinateurs auxquelles s’ajoute l’insécurité empêchant l’accès aux populations», a constaté Dr Boucharatou. Elle a réitéré le soutien indéfectible des PTF au Mali et, en particulier, à la région de Mopti pour plus de résultats concrets et visibles en direction des enfants et des femmes.
Le représentant du gouverneur de la région de Mopti a rappelé l’importance et l’objectif de cette campagne : celui de vacciner au moins 95% des enfants de 9 à 59 mois dans tous les districts sanitaires de la région. Selon M. Diawara, la couverture de la vaccination anti rougeoleuse est le principal indicateur de progrès vers l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD). «Au regard des résultats satisfaisants de la vaccination, le Mali s’est engagé à éliminer la rougeole d’ici 2020. L’atteinte de cet objectif nous interpelle tous. En 2018 au Mali, 1.184 cas suspects, dont 313 positifs ont été enregistrés et à la 7ème semaine de 2019, le pays a enregistré 169 cas suspects, dont 0 décès», a-t-il précisé.
Dans la vision d’intensifier la lutte contre la rougeole et atteindre l’objectif d’élimination de la maladie d’ici 2020, cette campagne, qui va renforcer la vaccination de routine, concernera 503.820 enfants de 9 à 59 mois pour toute la région. Pour atteindre cet objectif, les stratégies utilisées sont les centres fixes et stratégies avancées dans les villes, villages et campements. « Au besoin, 894 vaccinateurs et 1.371 volontaires seront mobilisés pour un budget d’environ 107 millions de Fcfa », a-t-il déclaré. A l’occasion, le directeur de cabinet du gouverneur a invité les autorités régionales, locales, les leaders religieux, les chefs traditionnels, à ne pas ménager leur peine pour une plus grande mobilisation des personnes concernées. Il a remercié et félicité les partenaires du ministère de la Santé, notamment Gavi, l’OMS, l’Unicef et le Projet USAID/Kènèya Jemu Kan (KjK) pour leurs soutiens.
Pour la coordinatrice KjK-Mopti, Dr Mariam Diancoumba l’élimination de la rougeole requiert une synergie d’actions dans un élan de solidarité de tous les acteurs. KjK, qui a fait de son credo la communication pour le changement social et de comportement (CCSC), le marketing social (MS) et le renforcement des capacités (MSH), s’engage à soutenir les différentes activités de la campagne par une communication de qualité et une forte mobilisation sociale.

Dramane
COULIBALY
AMAP-Mopti

Source: L’ Essor- Mali

MaliwebSanté
La région de Mopti, à l’instar des autres localités du pays, a officiellement lancé la campagne de vaccination contre la rougeole, le mardi dernier, à l’ancien Centre de santé de référence (CSréf), sous la présidence du directeur de cabinet du gouverneur de la région, Kantara Diawara. La cérémonie s’est déroulée...