Christian Adovelande, Président de la Banque ouest africaine de développement (Boad) et François Jacquier-Pelissier, directeur de l’Agence française de développement (Afd) au Togo ont signé ce jour, au siège de la Boad, deux conventions de financement d’un montant total de 175 millions d’euros (soit 114,8 milliards de Fcfa). Elles s’inscrivent respectivement dans le cadre de l’initiative française “COVID19-Santé en Commun” portée par le Groupe Afd et de la Finance Climat.

Les appuis sont accompagnés d’une subvention d’assistance technique de 0,6 millions d’euros (soit 393 millions de Fcfa). Ce financement global de l’Afd contribuera à la stratégie de la Boad au bénéfice des Etats-membres et opérateurs économiques de l’Uemoa dans une optique de relance économique durable, suite à la pandémie du Covid-19.

La première convention d’un montant de 100 millions d’euros (65,6 milliards de Fcfa) vise à appuyer la Boad dans sa réponse contra-cyclique face à la crise.

Tout d’abord, elle participe au financement des plans de riposte des Etats-membres de l’Uemoa, dans le cadre d’une initiative portée par la Boad en relation avec la Bceao et la Commission de l’Uemoa. Un prêt d’urgence à taux préférentiel d’un montant unitaire de 15 milliards de Fcfa a été débloqué en faveur de chaque Etat-membre (soit un total de 120 milliards de Fcfa). Ensuite, la convention Afd-Boad financera des investissements de relance économique opérés par le secteur privé de la sous-région pour lequel la Boad vient de mettre à la disposition des banques commerciales de l’Union une ligne de refinancement d’un montant de 100 milliards de Fcfa.

Outre ce volet Financement, la Boad et l’Afd envisagent un dialogue stratégique sur la relance économique durable dans le contexte post-crise, dans le cadre de la formulation du Plan stratégique de la Boad pour la période 2021-2025, dont les premiers axes et orientations viennent d’être approuvés au cours de la 117ème session de son Conseil d’administration tenue le 24 juin dernier.

La seconde convention porte sur une ligne de crédit de 75 millions d’euros (49,2 milliards de Fcfa) ainsi qu’une subvention de 600 000 euros d’assistance technique, dont la finalité est de contribuer au développement de modèles économiques résilients et bas carbone en zone Uemoa, en densifiant et en réorientant les flux d’investissement vers des projets climat. Plus spécifiquement, la ligne de crédit vise au financement de projets d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre (25%) et d’adaptation des populations vulnérables aux conséquences des changements climatiques (75%) dans la sous-région. La subvention permettra d’appuyer la Boad dans la déclinaison de sa stratégie Environnement et Climat, afin que la Banque soit en mesure d’accompagner durablement ses Etats-membres et ses partenaires sur le sujet du climat.

Ces appuis, qui répondent à deux sollicitations de la Boad, s’inscrivent pleinement dans la stratégie du Groupe Afd visant à accompagner la structuration d’un écosystème financier résilient et durable, en mesure d’opérationnaliser le volet financier de l’Agenda 2030 sur le développement durable et l’Accord de Paris sur le climat en Afrique de l’ouest.

Avec ces signatures, une nouvelle étape est franchie dans le riche partenariat historique qu’entretiennent la Boad et l’Afd depuis la création de la banque régionale en 1976. Ce partenariat a notamment été matérialisé par neuf opérations dans différents domaines (agriculture, infrastructure de service public, appui au secteur privé, secteur de l’énergie, consolidation financière, climat) et alimenté par des échanges réguliers entre les directions générales et les équipes opérationnelles des deux institutions. Il est également vivant dans le cadre de l’adhésion commune à l’International Development Finance Club (Idfc) qui anime le débat stratégique des principales banques publiques de développement du monde autour de l’atteinte des Objectifs de développement durable (Odd) et de l’alignement avec l’Accords de Paris sur le climat ainsi qu’à l’initiative Mainstreaming Climate Action in Financial Institutions qui rassemble à ce jour 44 institutions financières publiques et privées actives dans la promotion de la finance climat.

L’Afd et la Boad participeront ensemble au premier Sommet des banques de développement sur le financement des Objectifs de développement durable (Odd), qui se tiendra à Paris du 10 au 12 novembre prochain et sera organisé en partenariat avec le Forum de Paris sur la Paix. Cet évènement de grande envergure réunira pour la première fois l’ensemble des banques publiques de développement (Bpd) et constituera une plateforme essentielle pour encourager ces institutions à agir ensemble afin de libérer leur plein potentiel et de maximiser les investissements s’inscrivant en cohérence avec l’agenda multilatéral du développement durable.

A propos de l’Afd

Le groupe Agence française de développement (Afd) est un établissement public qui finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et durable. Plateforme française d’aide publique au développement et d’investissement de développement durable, elle construit avec ses partenaires des solutions partagées, avec et pour les populations du Sud.

Ses équipes sont engagées dans plus de 4 000 projets sur le terrain, dans les Outre-mer et dans 115 pays, pour les biens communs de l’humanité – le climat, la biodiversité, la paix, l’égalité femmes-hommes, l’éducation ou encore la santé. L’Afd contribue ainsi à l’engagement de la France et des Français en faveur des Objectifs de développement durable. Pour un monde en commun.

A propos de la Boad

La Banque ouest africaine de développement (Boad) est l’institution commune de financement du développement des Etats de l’Union monétaire ouest africaine (Umoa). Etablissement public à caractère international, la Boad a pour objet, aux termes de l’Article 2 de ses statuts, “de promouvoir le développement équilibré des Etats membres et de réaliser l’intégration économique de l’Afrique de l’Ouest” en finançant des projets prioritaires de développement. Elle est accréditée auprès des trois mécanismes de financement de la finance climat (Gef, Af, Gcf). Depuis 2009, la Boad siège en tant qu’observateur à la Ccnucc et participe activement aux discussions relatives à la construction d’une architecture internationale de la finance climat. Elle abrite, depuis janvier 2013, le premier Centre régional de collaboration (Crc) sur le Mécanisme pour un développement propre (Mdp) dont le but est d’apporter un soutien direct aux gouvernements, aux Ong et au secteur privé, pour l’identification et le développement de projets Mdp. Elle s’est engagée à la neutralité carbone à l’horizon 2023.

Source BOAD

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebSanté
Christian Adovelande, Président de la Banque ouest africaine de développement (Boad) et François Jacquier-Pelissier, directeur de l’Agence française de développement (Afd) au Togo ont signé ce jour, au siège de la Boad, deux conventions de financement d’un montant total de 175 millions d’euros (soit 114,8 milliards de Fcfa). Elles...