Le week-end dernier, plusieurs ressortissants et responsables ont lancé sur les réseaux sociaux un appel d’urgence sanitaire en faveur des populations du nord affectées par une épidémie de paludisme qui ne cesse de gagner du terrain. «Les populations du nord sont victimes d’une grave épidémie de paludisme, les infrastructures de santé manquent, le personnel et les médicaments aussi. Nous sollicitons toutes les bonnes volontés de se mobiliser afin de pouvoir les aider», a plaidé une dame sur twitter.

«La situation est dramatique dans les régions de Ménaka, Kidal et Gao avec plus 4500 cas», avance un lanceur d’alerte. En l’absence de gouvernement, cet appel est directement lancé aux agents locaux de santé et aux ONG internationales.

Source: Le Matin

MaliwebSanté
Le week-end dernier, plusieurs ressortissants et responsables ont lancé sur les réseaux sociaux un appel d’urgence sanitaire en faveur des populations du nord affectées par une épidémie de paludisme qui ne cesse de gagner du terrain. «Les populations du nord sont victimes d’une grave épidémie de paludisme, les infrastructures...