En Afrique particulièrement au Mali, épouser un homme, c’est épouser sa famille et devenir un membre à part entière. Cependant, cette étape s’avère être difficile pour certaines femmes qui voient en cela de toutes les couleurs avant de se faire accepter.

Amady est âgé de 33 ans et en est déjà à son troisième divorce. Installé dans son petit village, Amady est l’unique fils, il vit avec sa mère qu’il chérie plus que tout. Il est orphelin de père.  Néné, sa mère est la matriarche de la famille. Elle décide de tout.

Oumou, Faïza, Lahila sont les ex épouses de Amady. Aucune d’elle n’est restée plus d’un mois. Elles ont toutes été répudiées pour la même raison : elles ne s’attendaient pas avec la matriarche, Néné qui ne se gardait pas de faire le récit de sa journée à son fils dès qu’il rentrait de la promenade de son troupeau. Elle dit en ces termes : « ta femme ne me respecte pas.

Dès que tu quittes la maison, elle passe toute la journée à m’insulter et à me souhaiter la mort pour vivre tranquillement avec toi. Non seulement, elle ne me donne pas à manger mais aussi elle ne plie pas à ma volonté. Elle m’a même menacé de m’empoisonner si je te racontais quoi que ce soit…  Si tu voulais te débarrasser de moi, il aurait été plus facile de me le dire pour je parte vivre chez mon frère, au lieu de le faire dire par ta femme », Néné mettait son fils face à un dilemme dont elle sortait toujours gagnante.

Ainsi un, deux jusqu’à trois mariages et aucune de ces femmes n’étaient suffisamment modeste pour cohabiter avec la vielle Néné. Ainsi Amady s’était résigné à ne plus se remarier pour vivre une vie de solitude avec sa mère jusqu’à ce qu’il tombe sous le charme de la belle Koumbeli, une jeune élève qu’il avait repérée au cours de ses promenades.

En effet, Koumbeli, en plus d’être belle, est une jeune fille très intelligente et est qualifiée par tous comme une fille modeste et bien éduquée. Amady était donc soulagé d’avoir rencontré la perle rare. Le mariage fut donc célébré avec tous les honoraires. Cependant, à peine Koumbeli installée que Néné commençait déjà à se plaindre. Et rebelote, les mêmes habitudes étaient encore devenues le quotidien de Amady. « Koumbeli avait fait ça et ça », Amady n’ayant pas d’autre choix était prêt à répudier son unième épouse, cette fois-ci contre sa volonté, le cœur serré. Et quand est venu le moment crucial de dire à sa femme de faire ses bagages, c’est là que tout à basculer. Koumbeli a remis à son mari plusieurs cassettes radio qu’elle avait gardé précieusement pour ce moment….

Quand Amady a écouté ces sons enregistrés par son épouse à l’aide de sa radio, il n’en revenait pas. Il pouvait parfaitement bien entendre sa mère dire : « si tu crois que mon fils t’a épousé parce que tu étais mieux que les précédentes, je te ferai partir comme je les ai toutes faites partir. Mon fils me choisira tu verras… » Sans compter les nombreuses insultes et provocations proférées à l’encontre de Koumbeli qui, à présent, était devenue pauvre Koumbeli. Ce jour-là Koumbeli n’a pas que sauver son mariage. Elle a également levé le voile sur le mystère qui planait au tour des divorces de ses précédentes.

Néné, quant à elle, a été obligée de s’excuser publiquement à ses trois victimes et de donner des explications à son fils à qui elle dira : « qu’elle ne voulait juste pas partager son amour avec ses femmes, puisqu’elle le trouvait distant chaque fois qu’il se mariait ». Mais dira tout de même que Oumou la première mariée l’infligeait quand même une torture et que c’est elle qui lui aurait donné cette idée machiavélique pour être seule avec son fils.

Soumba Diabaté

Source: Bamakonews

MaliwebSexualitéSociété
En Afrique particulièrement au Mali, épouser un homme, c’est épouser sa famille et devenir un membre à part entière. Cependant, cette étape s’avère être difficile pour certaines femmes qui voient en cela de toutes les couleurs avant de se faire accepter. Amady est âgé de 33 ans et en est...