Cette donation, d’une valeur de 335 millions de F CFA, permettra d’assurer la disponibilité en permanence des produits de la planification familiale, en évitant la rupture des stocks et de rapprocher les produits et les services des populations de Ségou et Mopti.   

 

Au Mali, malgré les résultats atteints à travers la mise en œuvre des différents  plans et programmes de santé, les indicateurs sociaux démographiques restent à un niveau peu satisfaisant,  avec un taux élevé de croissance démographique de 3,6%, de l’indice synthétique de fécondité autour de 6 enfants par femme et une prévalence contraceptive à 16%.

S’y ajoutent  la fréquence  des pratiques traditionnelles néfaste comme les mutilations génitales féminines, les mariages des enfants avec des grossesses précoces.

C’est pour améliorer ces indicateurs que le Pays-Bas via l’UNFPA a initié le projet atteindre le dernier kilomètre afin de recentrer les efforts sur les communautés.  Et cette remise de matériels roulant et de médicaments rentre dans le cadre dudit projet.  La cérémonie s’est déroulée sous la présidence du ministre de la Santé et des Affaires sociales, de l’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas, Jolke Oppewal, du Directeur Régional de l’UNFPA, Mabingue Ngom et de la représentante de l’UNFPA-Mali, Josiane Yaguibou. C’était le vendredi 12 juillet, dans la cour du ministère de la Santé et des Affaires sociales.

Dans ses propos de circonstance, le Directeur régional de l’UNFPA, Mabingué Ngom a manifesté sa satisfaction de participer à la cérémonie de remise des équipements, des matériels et des moyens logistiques au ministère de la Santé, en marge de sa visite de travail au Mali. Cela, a-t-il souligné,  quelques heures après une rencontre avec le Premier ministre, au cours de laquelle l’importance du secteur de la Santé a été évoquée.

Cet appui, a indiqué Mabingué Ngom, vient renforcer les capacités opérationnelles et logistiques du département de la Santé et, plus particulièrement, des régions de Ségou et Mopti. Il a tenu, à cet égard, à rendre un hommage au Pays-Bas pour sa générosité et pour les efforts qu’il déploie en faveur de la planification familiale mais de façon large à la santé du couple mère-enfant. « Nous ne ménagerons aucun effort pour continuer à accompagner le Mali dans sa marche vers le développement et dans  ses efforts de redressement et de relèvement. Afin que  chaque femme et chaque couple puissent avoir accès à des services de qualité et de planification familiale« , a-t-il assuré.

Pour sa part, l’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas, Jolke Oppewal a rappelé que cette donation entre dans le cadre du projet  »Atteindre le dernier kilomètre ». D’après lui, cette importante initiative, d’une durée de quatre ans, est  mise en œuvre par l’UNFPA, en partenariat avec le ministère de la Santé et des Affaires sociales.

Il a signalé que c’est une œuvre commune visant à améliorer l’état de santé des femmes et des enfants. Avant d’ajouter que le droit à l’accès aux services de santé de la reproduction, en particulier pour les femmes vulnérables et rurales, constitue un axe important de la coopération néerlandaise au Mali. « La santé peut être un vecteur de paix et le Royaume des Pays-Bas est et sera toujours aux côtés du Mali« , a assuré le diplomate néerlandais.

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, de préciser que  le dernier kilomètre n’est pas seulement une métaphore,  » mais c’est ce qui nous interpelle et ce qui nous sépare de ce que nous n’arrivons pas à atteindre.  Ce dernier kilomètre ne marge pas. Car nous n’arrivons pas à atteindre les femmes et les enfants« , a-t-il affirmé.

Il a apprécié à sa juste valeur l’appui de l’UNFPA au Mali qui, à l’en croire, va permettre de renforcer et de rapprocher les services de santé de la population. Au-delà de ce don, le ministre Sidibé a insisté sur la nécessaire  coordination des actions.  » Il n’est pas nécessaire d’avoir un système des nations fortes dernière une nation faible. Nous voulons  un Etat fort et reprendre cette coordination en main. Et nous voulons que vous puissiez nous aider avec les programmes qui vont nous permettre d’atteindre les populations avec des résultats« , a-t-il précisé.

En dépit des difficultés, le ministre a relevé qu’en 2018, 87% des centres de santé communautaires n’ont pas connu de rupture de stocks de produits contraceptifs. Aussi, le nombre additionnel d’utilisatrices de méthodes modernes de planification familiale a été estimé  à 30.000 clientes, soit 203% par rapport à la cible de l’année 2017.  » Ces efforts doivent être renforcés et la présente donation vient à un moment opportun car il consolidera  les acquis sur le terrain« , a conclu le ministre Sidibé.

Ramata TEMBELY

Source: l’Indépendant

MaliwebCoopérationSantéSociété
Cette donation, d’une valeur de 335 millions de F CFA, permettra d’assurer la disponibilité en permanence des produits de la planification familiale, en évitant la rupture des stocks et de rapprocher les produits et les services des populations de Ségou et Mopti.      Au Mali, malgré les résultats atteints à travers...