L’audition est essentielle au bon développement de l’enfant. Il est donc important de surveiller si votre enfant entend bien, car la surdité peut passer inaperçue. L’audition est non seulement essentielle à l’acquisition du langage, mais également à l’ensemble du développement de l’enfant. Une surdité profonde pourrait avoir des conséquences sévères si elle est dépistée au-delà de la première année de vie. L’âge moyen de la détection de la surdité par les parents se situe autour de 3 ans.

 

Selon l’Organisation mondiale de la sante (OMS), un enfant hypo acoustique est celui dont l’acuité auditive est insuffisante pour lui permettre d’apprendre sa propre langue, de participer aux activités normales de son âge et de suivre avec profit l’enseignement scolaire en général.

Dr Boubacar Haïdara de l’Hôpital du Mali définira cette surdité comme une baisse ou une déformation de la perception sonore qui conduit à une gêne auditive. D’après ce spécialiste en ORL, il y a deux types de surdité : celle de transmission et la surdité de perception. La première est une surdité liée soit à un problème de l’oreille externe ou oreille moyenne. Quant à la deuxième, elle est une atteinte des nerfs et de l’oreille interne.

Les causes de cette maladie peuvent être inflammatoires, traumatiques ou génétiques et toxiques. Les causes inflammatoires concernent les otites séromuqueuses ou otite moyenne chronique. Les traumatismes du crâne, les traumatismes sonores qui détruisent les nerfs, les séquelles de la méningite, l’infection maternelle au cours de la grossesse (zona, toxoplasmose, syphilis) et les tumeurs du cerveau. Les causes toxiques (auto toxicité médicamenteuse).

Selon le toubib, les signes de la maladie dépendent de l’âge. De 0 à 6 mois, l’enfant ne réagit pas aux bruits sonores, ne sursaute pas, ne tourne pas la tête, ne s’intéresse pas aux jeux sonores et la voix de ses parents ne le calme pas. De 6 à 24 mois, les premiers éléments de langage se mettent en place très lentement. L’enfant ne dit aucun mot simple, il ne comprend pas les consignes simples et ne localise pas la provenance des bruits. Il ne combine pas non plus deux mots ensemble.Mais, il précise que c’est un enfant intelligent à cet âge. C’est un enfant qui observe et tente de lire sur les lèvres et regarde le visage. À partir de 3 ans, le vocabulaire est très limité. L’enfant utilise peu de propositions et il a tendance à jouer seul et est très excité. Et au-delà de 3 ans, le spécialiste en ORL explique que si l’enfant n’entend pas, il ne peut pas parler.

Pour bien déterminer la surdité de l’enfant, Dr Haïdara soutient qu’il y a des moyens d’exploration à faire. Il s’agit de l’audiométrie qui consiste à mesurer le degré d’atteintede l’audition etsituer aussi la localisation de l’atteinte. Cela se fait grâce à des instruments produisant des sons ou des mots que le patient doit écouter, détecter et parfois répéter. On peut également faire un scanner cérébral pour voir s’il n’y a pas de lésions au niveau du cerveau.

Le traitement est fonction de la cause. Si c’est une otite moyenne aigue l’infection sera traitée. S’il s’agit d’un problème neurologique, on met un implant cochléaire pour les cas de la surdité sévère. Après le patient poursuivra son traitement chez un orthophoniste qui lui apprendra à parler. Ce n’est pas tout, il faut aussi la participation de l’audioprothésiste ainsi que de la famille. Par contre, la surdité moyenne de perception peut être corrigée par une aide auditive (prothèse).

Fatoumata NAPHO

Source : L’ESSOR

MaliwebSanté
L’audition est essentielle au bon développement de l’enfant. Il est donc important de surveiller si votre enfant entend bien, car la surdité peut passer inaperçue. L’audition est non seulement essentielle à l’acquisition du langage, mais également à l’ensemble du développement de l’enfant. Une surdité profonde pourrait avoir des conséquences...