Le Secrétariat permanent de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (SP-CNLP) en collaboration avec le Centre régional de l’Onu pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) et l’appui financier de l’Union Européenne (UE) a organisé du 6 au 9 septembre 2021 à l’hôtel Radisson, un atelier sur l’intégration de la dimension hommes/femmes dans la lutte contre le trafic et l’utilisation abusive des armes légères et de petit calibre en République du Mali.

Durant quatre jours, les participants ont été outillé sur la problématique liée à la prolifération des armes légères et de petit calibre au Mali, familiarisés sur les chiffres obtenus en matière de sécurité, les données disponibles sur les armes à feu. Ils ont été outillé aussi sur les concepts de genre et de violence armée, les techniques et outils de collecte des données pour la lutte contre le fléau.

À l’issue de l’atelier, la chargée de la sensibilisation du SP-CNLP, le commandant Andréa Koné, a rappelé que les travaux étaient basés sur le plan d’action de la résolution 13-25, le plan d’action de lutte contre la prolifération des armes adopté par le secrétariat permanent et la loi récemment votée par le Mali contre le phénomène. Pour le commandant Andréa Koné, la tenue de cet atelier a permis aux participants de montrer comment les femmes peuvent assister aux désarmements.

Les participants recommandent la vulgarisation de la loi sur les armes à feu avec le public et les institutions gouvernementales, la révision de la loi sur les armes à feu pour l’intégration de la dimension genre, la promotion et l’adoption de la loi sur les violences basées sur le genre au Mali…

Mahfila COULIBALY

Source: ÉchosMédias

MaliwebSociété malienne
Le Secrétariat permanent de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (SP-CNLP) en collaboration avec le Centre régional de l’Onu pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) et l’appui financier de l’Union Européenne (UE) a organisé du 6 au 9 septembre 2021 à...