Le Secrétaire général du ministère des Transports et des Infrastructures, Mama Djénépo représentant du ministre Makan Fily Dabo a présidé la cérémonie d’ouverture de la 16e Session du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale de la Météorologie (Mali-Météo). C’était hier jeudi 14 janvier 2021, dans la salle de conférence de ladite agence, en présence du Directeur général Djibrilla A Maïga et de l’ensemble des administrateurs.  

 

À l’entame, le Secrétaire général Mama Djénépo a présenté à l’orée du Nouvel An, les vœux les meilleurs vœux de bonne et heureuse année 2021, dans un Mali apaisé, uni et prospère, libéré comme l’ensemble des pays de la planète au nom du ministre des Transports et des Infrastructures Makan Fily Dabo.

Il a, au cours de son intervention rappelée que cette 16e session du conseil d’administration de l’Agence Nationale de la Météorologie se tient dans un contexte sociopolitique et sanitaire particulier. Aussi, la crise sanitaire due au coronavirus Covid-19 a obligé notre pays à procéder à la fermeture des frontières aériennes, à l’instar de la presque totalité des pays du monde. Elle a eu un impact fortement négatif sur nos ressources financières qui proviennent essentiellement de la redevance de développement de l’infrastructure aéronautique et météorologique (RDIAM), perçue sur les passagers des vols commerciaux.

Selon ses dires, Mali-Météo a dû revoir à la baisse ses objectifs annuels au titre de 2020, suivant un collectif budgétaire, ainsi, le budget initial de 5 291 990 653 FCFA est ramené à 4 277 057 788 FCFA, soit une baisse de 19,18%. Ce budget rectifié a été exécuté à hauteur de 86,53% au 30 novembre 2020.

Il dira qu’en dépit de ces difficultés, l’agence s’est acquittée de ses missions essentielles en assurant notamment : « le renforcement et la modernisation des infrastructures d’observations météorologiques ; l’amélioration et la fourniture des prévisions météorologiques et d’alerte pour la prévention des risques de catastrophe ; la mise en place d’outils d’aide à la prise de décision aux mains des gouvernants et des acteurs de développement impliqués dans la production, la diffusion et l’utilisation des services météorologiques et climatologiques ; et le renforcement des capacités de ressources humaines. »

Aussi, il s’est félicité de la reconnaissance par l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) des stations météorologiques de Kayes, Nioro du Sahel, Ségou et Sikasso comme des stations centenaires qui fournissent des données climatologiques de bonne qualité, numérisées et archivées, indispensable aux générations actuelles et futures.

Avant d’affirmer que l’OMM a cité le Mali parmi les rares pays en Afrique qui contribuent à fournir quotidiennement, de manière continue, les prévisions météorologiques des grandes villes du monde. Cette reconnaissance est le fruit de l’appui du Gouvernement de la République du Mali et de ses partenaires, ainsi que de l’implication du conseil d’administration claire et un suivi permanent des activités météorologiques.

Au cours de cette session, les points essentiels examinés sont : le procès-verbal de la précédente session ; l’état d’exécution des activités et du budget 2020 rectifié au 30 novembre ; le programme d’activités au titre de l’année 2021 et le projet de budget subséquent.

Aïssétou Cissé

Source : LE COMBAT

MaliwebEnvironnementSociété
Le Secrétaire général du ministère des Transports et des Infrastructures, Mama Djénépo représentant du ministre Makan Fily Dabo a présidé la cérémonie d’ouverture de la 16e Session du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale de la Météorologie (Mali-Météo). C’était hier jeudi 14 janvier 2021, dans la salle de conférence de...