La première session ordinaire au titre de l’année 2019 de l’Autorité de Protection des Données à Caractère Personnel du Mali (APDP) s’est ouverte le lundi 04 Février 2019 dans les locaux de la structure sous la houlette d’Oumarou Ag Ibrahim Haidara. Une vingtaine de dossiers seront examinés par les commissaires de l’autorité avant de statuer sur les démarches à entreprendre afin d’incriminer les fautifs.

Au cours de cette 1ére session ordinaire au titre de l’année 2019 de l’autorité de protection des données à caractère personnel, les commissaires passeront en revue une vingtaine de dossiers soumis à son appréciation. Selon le président de l’autorité Oumarou Ag Ibrahim Haidara cette session sera une occasion pour les commissaires d’analyser plus d’une vingtaine de dossiers, d’apprécier leur pertinence et de se prononcer sur leur contenu. « Vous serez amené par conséquent à prendre des décisions de haute portée. Car non seulement elles porteront sur des domaines d’autant plus sensibles qu’ils concernent la vie privée des individus et sur la vie de certaines sociétés et entreprises. Comme, je suis en droit de m’y attendre légitimement, vous analyserez les dossiers qui vous sont soumis avec votre sens habituel du devoir et de la responsabilité. Il y va de la crédibilité de notre autorité et surtout de l’intérêt de l’Etat» explique-t-il. Le premier responsable de l’autorité a apprécié  l’affluence des dossiers soumis à leur appréciation chose qu’à ses yeux prouve que leur méthode est entrain de porter ses fruits. « Du lancement de ses activités en Mars 2016 à nos jours, l’ADPD, comme nous l’avons indiqué à plusieurs reprises, a choisi de privilégier, l’approche partenariale, le dialogue, les concertations, l’explication, en un mot une démarche pédagogique et paternaliste. Conscient qu’elle est en charge d’un domaine peu connu et surtout d’une rare complexité, elle avait à jouer avec la prudence pour éviter de heurter des susceptibilités et d’affronter des réticences » mentionne le président de l’autorité. Il a annoncé que l’autorité de protection des données à caractère personnel à des raisons suffisantes d’être fière d’elle-même et de renforcer sa foi en la voie qu’elle s’est choisie dans la conduite de ses missions. Cinq commissaires de la structure ont été élèves au grade de chevalier de l’ordre national pour deux personnes et trois ont bénéficiés de la médaille du mérite avec effigie abeille par le grand chancelier des ordres nationaux du Mali au grand bonheur du président de l’APDP.

Moussa Samba Diallo

Le republicain mali

MaliwebSociété
La première session ordinaire au titre de l’année 2019 de l’Autorité de Protection des Données à Caractère Personnel du Mali (APDP) s’est ouverte le lundi 04 Février 2019 dans les locaux de la structure sous la houlette d’Oumarou Ag Ibrahim Haidara. Une vingtaine de dossiers seront examinés par les...