C’est dans une atmosphère festive au rythme de la musique du terroir que l’organisation internationale, World Vision Mali, a inauguré et célébré le 5 mai 2022 à Tioribougou, son 2000e forage d’eau au bénéfice des populations au Mali. L’évènement a été couplé avec le lancement de la dernière phase de l’approche couverture universelle des besoins en eau potable hygiène et assainissement (WASH) dans le cercle de Kolokani appelée ‘’Finir le travail à Kolokani d’ici 2025’’. C’était en présence de Lamine Seydou Traoré, ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau.

Une mobilisation de reconnaissance ! A Tioribougou où World Vision n’est plus à présenter, ce 5 mai 2022, la fête a été tout simplement belle. Femmes, jeunes, vieux, tout le monde était là pour saluer les efforts d’un partenaire sûr, constant et résolument engagé aux côtés des populations pour l’Accès aux services d’Eau potable, d’Hygiène et d’Assainissement (AEPHA).

Ce partenaire, c’est bien World Vision Mali qui dispose aujourd’hui, selon son directeur national, Patrick Danière, d’une équipe pluridisciplinaire de plus de 40 membres intervenant dans le secteur WASH et des équipements de géophysiques et d’ateliers de forage permettant la réalisation des forages jusqu’à une profondeur de 300 mètres. Un dispositif qui a su convaincre et satisfaire la population de la Commune rurale de Tioribougou comme d’autres localités du pays en eau potable, hygiène et assainissement. Ce qui témoigne de cet accueil mémorable réservé aux différentes délégations qui ont pris part à la fête.

Des chansons dédiées à World Vision par l’orchestre du terroir, appelé ‘’Goussou balla’’ ; la danse des guerriers ou encore ‘’Tiebilé Tié’’ en bambara, sous le rythme du balafon accompagné d’une danse traditionnelle et acrobatique à laquelle le directeur national de World Vision, Patrick Danière, n’a pas pu résister et qui a décidé finalement d’immortaliser la partie avec son smartphone. Voilà les temps forts de cette cérémonie à laquelle le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau a assisté avec beaucoup d’intérêt.

Dans son mot de bienvenue, le maire de la Commune de Tioribougou, Moussa Diarra, a tenu à rappeler que sa commune dispose désormais de seize forages, dont trois adductions d’eau entièrement réalisés par World Vision. « Ce 2000e forage d’eau est réalisé à l’école C de Tioribougou, un établissement scolaire de trois classes qui a été également construit par World Vision », a-t-il ajouté.

40 ans aux côtés des populations maliennes !

Présente au Mali depuis 1982, l’organisation internationale, World Vision, intervient actuellement dans toutes les régions du Mali à l’exception celles de Menaka et de Kidal et couvre les secteurs de l’Éducation, de la Santé & Nutrition, de la Sécurité alimentaire, de la Protection de l’Enfant, ainsi que celui de l’Eau, l’Hygiène et l’Assainissement. « Cette présence est également effective auprès des populations affectées par les crises au nord et au centre où World Vision Mali mènent des interventions dans la plupart des zones affectées », a précisé Patrick Danière.

L’occasion a été surtout bonne pour le directeur national de World Vision Mali de rappeler au ministre Lamine Seydou Traoré que la question importante d’approvisionnement en eau potable, la promotion et l’éducation à l’hygiène et à l’assainissement est, depuis plus de 20 ans, un des aspects privilégiés sur lesquels son organisation porte une attention particulière au regard des besoins cruciaux des populations et des conséquences drastiques qu’occasionne l’absence de ces services dans la vie des enfants. « Et cela est à juste titre, car depuis plus de 20 ans toute la communauté internationale est mobilisée pour relever le défi de la faible couverture des besoins en eau potable, de l’insuffisance, voire l’absence notoire d’infrastructures d’assainissement et de bonnes pratiques d’hygiène, notamment dans les pays situés au sud du Sahara, dont notre pays, le Mali », a-t-il souligné.

Selon Patrick Danière, si nous devons aller vers la couverture universelle d’ici 2030 comme l’exige les Objectifs du Développement durable (ODD), l’ensemble des acteurs que nous sommes doit agir maintenant et conséquemment. « C’est pourquoi World Vision entend, à travers son programme MIWASH, continuer à apporter son appui aux actions entreprises par le gouvernement de la République du Mali en intégrant ses différentes interventions au Cadre stratégique pour la Relance économique et le Développement durable au Mali, ainsi qu’aux différents programmes nationaux du secteur WASH qui sont en cours de validation », a-t-il ajouté.

Environ 50 milliards de francs CFA investis…

Après avoir rappelé que World Vision Mali contribue à la valorisation du secteur privé à travers des prestations de services diverses et la collaboration avec les services techniques de l’Etat tant au niveau central que décentralisé, Patrick Danière a précisé : « Durant ces vingt dernières années, notre Programme Eau, Hygiène et Assainissement a investi plus de 99 millions de dollars (environ 50 milliards de F CFA) et réalisé environ 2.850 nouveaux points d’eau potable à travers le Mali. De plus, World Vision Mali a conduit des activités d’assainissement dans plus de 900 villages dont 537 ont été certifiées Fin de la Défécation à l’Air Libre (FDAL) permettant à 550.000 personnes l’accès aux infrastructures d’assainissement de base et 2,2 millions de personnes sensibilisées et/ou éduquées aux bonnes pratiques d’hygiène. De même, World Vision Mali a assisté plus de 700 écoles et 40 centres de santé avec des services WASH y compris la construction de 954 latrines et incinérateurs ainsi que la fourniture de plus de 5.000 kits de lavage de mains. Toute chose, pour louer la fidélité de Dieu qui a pourvu aux ressources ayant permis d’atteindre ces résultats. Ces interventions ont permis l’accès à l’eau potable à plus de 1.600.000 personnes dans les zones rurales et péri-urbaines du Mali, soit environ 8% de la population du Mali. »

S’agissant de la dernière Phase ‘’Finir le travail à Kolokani d’ici 2025’’ qui coûtera près de 40 millions de dollars (soit au moins 20 milliards de F CFA avec une moyenne de 4 milliards par an), le directeur national de World Vision Mali estime que la couverture universelle en services WASH dans les dix communes du cercle de Kolokani, dans lequel la moitié du budget annuel sera investi chaque année, sera atteinte. « A la fin de cette phase, plus de 600.000 nouvelles personnes auront accès à l’eau potable et aux services d’hygiène et assainissement à travers nos zones d’intervention », a-t-il déclaré.

Quant au ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, il a témoigné que les actions de World Vision Mali dans le domaine de l’eau et de la santé cadrent bien avec la vision des autorités maliennes. Selon lui, ces actions ont contribué à la scolarité, à la santé et à la nutrition des milliers d’enfants. Après avoir salué World Vision Mali pour son engagement aux côtés des populations maliennes et demandé aux bénéficiaires de prendre soins de ces équipements mis à leur disposition, Lamine Seydou Traoré a réitéré l’engagement de l’État malien à soutenir World Vision pour l’atteinte de ses objectifs.

Ousmane BALLO

Source : Ziré

MaliwebSociété
C’est dans une atmosphère festive au rythme de la musique du terroir que l’organisation internationale, World Vision Mali, a inauguré et célébré le 5 mai 2022 à Tioribougou, son 2000e forage d’eau au bénéfice des populations au Mali. L’évènement a été couplé avec le lancement de la dernière phase de l’approche...