La 21ème session du Conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) s’est tenue hier au Cnpm sous la présidence de  Moussa Alassane Diallo, président du Conseil d’administration, avec à ses côtés le directeur général de la Canam, Mahamane Baby. Cette session avait pour but de voir l’état financier de la structure et de se pencher sur les réformes en cours.

es travaux de la 21ème session du Conseil d’administration de la Canam ont permis d’étudier huit points inscrits à l’ordre du jour. Il s’agissait donc, pour les participants, d’examiner et d’adopter les procès-verbaux des 19ème  et 20ème sessions ordinaires et de la 7ème session extraordinaire du Conseil d’administration, de faire le point sur la mise en œuvre des recommandations issues de ces sessions et sur l’état d’exécution du programme d’activités 2019. S’y ajoutent  l’état d’exécution du budget au 31 décembre 2019, le rapport du commissaire aux comptes sur les états financiers de l’exercice clos au 31 décembre 2019, le rapport d’activités au 30 juin 2019,  l’état d’exécution du budget au 30 juin 2019 et celui du projet de budget rectifié de l’exercice 2020.

Pour le président du Conseil d’administration, le rapport d’activités de 2019 a été élaboré en fonction des activités programmées en 2019. Ainsi, il a cité la signature de 64 conventions avec les prestataires de soins des secteurs publics et privés portant le nombre total de structures conventionnées à plus de 1917, la production de 279 823 cartes biométriques, l’immatriculation de 204 089 personnes (Cmss : 70 688 et Inps : 133 401) au cours de l’année 2019, portant le nombre total de personnes enregistrées dans la base d’immatriculation à 1 634 188 personnes.

Il aussi évoqué les campagnes audiovisuelles dont 55 spots Tv, 540 émissions radios et 30 sur internet, le renforcement de la capacité du personnel, l’amélioration des conditions de travail par l’acquisition de matériel. Dans la même dynamique,  le Pca de révéler que le budget de l’exercice 2019 de la structure se chiffrait à 65 239 000 000 Fcfa.

“Le montant des recettes mobilisées, toutes sources confondues, s’élève à 66 202 692 819 Fcfa sur une prévision de 65 239 000 000 Fcfa, soit un taux de réalisation d’environ 101%. Le montant total des cotisations encaissées, au 31 décembre 2019, s’élève à 60 490 134 394 Fcfa sur une prévision de 59 095 000 000 Fcfa, soit un taux de réalisation d’environ 102%. Les dépenses ont été liquidées à hauteur de 63 310 917 678 Fcfa sur un montant prévisionnel de 65 239 000 000 Fcfa, soit un taux d’exécution d’environ 97%. Le montant total liquidé des dépenses techniques s’élève à 48 889 755 023 Fcfa sur une prévision de 50 164 736 222 Fcfa, soit un taux d’exécution d’environ 97%” a expliqué le Pca.

Il ajoutera que le montant des dépenses allouées aux organismes de gestion déléguée (OGD), notamment la Cmss et l’Inps, au titre de la dotation technique, s’élève à 43 505 018 342 Fcfa sur un montant prévisionnel de 44 505 018 342 Fcfa, soit un taux d’exécution d’environ 98%. Quant à la dotation administrative, elle s’élève, selon lui, à 3 429 934 986 Fcfa sur un montant prévisionnel de 3 593 700 000 Fcfa, soit un taux d’exécution d’environ 95%.

Les dépenses d’investissement et d’équipement se chiffrent à 1 145 483 938 Fcfa sur un montant prévisionnel de 1 460 741 458 Fcfa, soit un taux d’exécution d’environ 78%.

Les dépenses de fonctionnement, selon Moussa Alassane Diallo, s’élèvent à 13 275 678 717 Fcfa sur un montant prévisionnel de 13 613 522 320 Fcfa, soit un taux d’exécution d’environ 98%.

“Les états financiers qui donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat consolidé comprennent le bilan et le compte de résultat consolidé. Ainsi, au total bilan au 31 décembre 2019 se chiffre à 85 032 207 265 Fcfa, contre 80 066 688 253 Fcfa au 31 décembre 2018, soit une progression de 5,83%. La trésorerie active représente 256 922 540 232 Fcfa, soit 30,50% de l’actif du  bilan. Ceci s’explique par le niveau de placements sous forme de dépôts à terme auprès des banques et les bons du trésor.

Le total des produits de la Canam, toutes gestions confondues, est passé de 78 439 443 036 Fcfa en 2018 à 86 087 853 720 Fcfa en 2019, soit une progression de 8,88%” a détaillé le Pca.

S’agissant des charges globales, il a poursuivi qu’elles ont connu au cours de la même période une progression de 14,11% en 2019 passant de 77 393 797 565 Fcfa en 2018 à 90 109 601 153 Fcfa en 2019.

En ce qui concerne le rapport d’activités, il a soutenu qu’il  a été élaboré sur la base du programme d’activités 2020 de la Canam, en fonction des activités programmées et axées sur trois principaux résultats : Il s’agit de 131 800 carnets de feuilles de soins acquis dont 44 500 pour la maladie, 87 300 pour l’examen ; 150 cachets secs pour les prestataires ont été aussi acquis, 4 rencontres des commissions paritaires entre la Canam et les structures conventionnées de Bamako et Kati ville ont été organisées dont 2 avec le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens du Mali, un avec le Conseil national de l’Ordre des médecins et 1 avec les militaires.

“312 prestataires de soins ont été suivis, dont des hôpitaux, des CSRéf, des Cscom, des cliniques et cabinets, des infirmiers des garnisons militaires, des CMIE, des laboratoires, des pharmacies et des centres d’imagerie de Bamako ;

2 464 personnes ont été enrôlées (Cmss : 1 572 et Inps : 892) du 1er  janvier au 30 juin de cette année 2020, portant le nombre total de personnes enrôlées biométriques à 912 061″ a-t-il expliqué.  Le Pca a révélé que l’impact de la pandémie liée à la maladie à coronavirus (Covid-19) a entrainé le report, voire l’annulation de certaines activités.

“Le budget 2020 de la Caisse nationale d’assurance maladie s’équilibrait en recettes et en dépenses à la somme de 67 140 000 000 de francs Cfa.

Une rectification du budget de l’exercice 2020 est soumise à votre approbation, pour une meilleure orientation, recadrage et ciblage des dépenses selon le contexte et en fonction de certaines priorités dont le déploiement du nouveau système d’information biométrique de type web service pour servir l’ensemble des cercles du Mali et des dépenses liées à l’entretien de ce système. Cette rectification n’affecte pas le montant total du budget”, a-t-il précisé.

En tout cas, il faut rappeler que la structure se porte bien, malgré le contexte difficile de pandémie.     

                         Kassoum THERA

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebSociété
La 21ème session du Conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) s’est tenue hier au Cnpm sous la présidence de  Moussa Alassane Diallo, président du Conseil d’administration, avec à ses côtés le directeur général de la Canam, Mahamane Baby. Cette session avait pour but de voir l’état...