La salle de conférence du ministère du Commerce a abrité, ce vendredi, les travaux de la réunion du comité de pilotage du cadre intégré et de l’aide pour le commerce. Avec au menu : la présentation de l’état d’exécution des activités réalisées par le projet au titre du premier semestre 2017 et, l’approbation des plans de travail révisés 2017 des projets. L’événement était présidé par le représentant du ministre du Commerce en présence du coordinateur du projet et l’ambassadeur du Royaume de Danemark au Mali Winnie Estrup Petersen.

 

Au cours de son intervention, le représentant du ministre du Commerce , a indiqué que cette rencontre a essentiellement pour but de faire le point  des activités réalisées, il s’agit

-l’accompagnement de six exportateurs de mangues au salon international des Fruits Logistica 2018 de Berlin en Allemagne ;

-l’acquisition des équipements phytosanitaires au profit des producteurs de mangues, soit 1300 pulvérisateurs manuels à dos et 850 équipements de protection individuelle ;

-.l’appui de l’interprofession de la filière Mangue du Mali (IFM-Mali) dans le cadre de la collecte, l’élaboration et la  validation des statistiques de commercialisation sur la filière mangue pour la campagne 2018.

Pour lui, l’appui à la filière mangue a permis de contribuer à l’amélioration de la qualité de la mangue, d’accroitre les exportations de mangues et d’augmenter les revenus des acteurs de la filière. En effet, la quantité de mangues exportées (fraiche et séchée) a été de 22 276 206 tonnes en 2018 contre 16 879, 97 tonnes en 2017. Selon le représentant du ministre, dans le cadre du premier projet FIAGRO, le Cadre Intégré, en synergie avec d’autres projets ou programmes intervenants  dans la filière mangue, a obtenu de meilleurs résultats. A l’en croire  quant aux chiffres d’affaires, ils ont été respectivement de 8 982 755 529 FCFA et 7 068 745 966 FCFA.

Dans la même dynamique il a révélé qu’au titre de l’année 2017, les appuis du Cadre Intégré ont porté sur : la mise en place du système de gestion de la qualité et l’accompagnement aux référentiels de certification des PME, de transformation des produits agroalimentaires et du renforcement des capacités des acteurs de la filière Karité.

S’agissant du projet d’Appui au Cadre Intégré du Commerce (Catégorie1), il dira qu’il vise à renforcer les capacités de  l’UMOCI et l’appuyer sur le plan institutionnel. A cet effet il a précisé que certaines structures comme la DGCC ont bénéficié des appuis, notamment  au titre de la formation et l’acquisition des serveurs et des matériels  informatiques.

Quant au troisième projet relatif au renforcement des capacités  productives  et commerciales de la filière Gomme arabique (Catégirie2),  selon le ministre du Commerce, il vise à contribuer à l’augmentation des revenus des acteurs directs de la filière et à la réduction de la pauvreté au Mali par l’exploitation rationnelle et l’exploitation de la gomme arabique.

De plus, le CIR Mali a appuyé le Groupement interprofessionnel de la filière pomme de terre à Sikasso, à travers la contribution à la construction et à l’équipement d’un centre de conservation de la pomme de terre.

En souhaitant plein succès aux travaux, il a déclaré ouverte la réunion du Comité de pilotage du Cadre Intégré Renforcé et de l’Aide pour le Commerce.

Gaoussou Kanté

Malijet

MaliwebSociété
La salle de conférence du ministère du Commerce a abrité, ce vendredi, les travaux de la réunion du comité de pilotage du cadre intégré et de l’aide pour le commerce. Avec au menu : la présentation de l’état d’exécution des activités réalisées par le projet au titre du premier...