A la faveur de la 39ème session ordinaire de son Conseil d’Administration, l’Anpe a fait le bilan de ses réalisations au titre de l’année 2019. C’était le 29 novembre 2019.

L’Agence nationale pour la Promotion de l’Emploi (Anpe) a tenu son 39è Conseil d’Administration essentiellement consacré au tâches suivantes. : l’examen et l’adoption du rapport des comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2018, l’exécution à mi-parcours du Programme de travail annuel 2019 et du projet prévisionnel 2020. C’était sous la houlette de Mamadou Sinsy Coulibaly, président du Conseil d’Administration de l’Agence.

Pour l’année 2019, Mamadou Sinsy Coulibaly s’est réjoui du taux global de réalisation des activités estimé à 86,4% et le taux d’exécution du budget en dépenses et en recettes, à la date 30 septembre 2019 estimées respectivement à 74,51% et 74,76%.

Selon le président du Conseil d’Administration de l’Agence, avec un budget prévisionnel de 6,058 milliards de nos francs, contre 6,370 milliards, soit une baisse de 4,90%, l’année 2020 sera une année de promotion des emplois à travers le partenariat public-privé, moteur de croissance et de contribution à la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi.

Au titre de l’exercice 2020, il a annoncé le renforcement des projets du programme présidentiel, notamment l’insertion des arabisants, les projets relatifs à l’amélioration de l’employabilité des demandeurs d’emplois à travers les sessions de Technique de recherche d’Emploi (TRE) et les sessions de perfectionnement et de reconversion seront renforcés. Au cours de cette année, insistera le PCA, en plus des programmes habituels, l’Anpe va mettre l’accent sur le secteur privé pour la création et le développement des Petites et moyennes entreprises (Pme).

Et comme stratégies, selon son DG, Ibrahim Ag Nock, l’Agence renforcera sa capacité à mobiliser des ressources auprès des partenaires techniques et financiers et des banques de la place afin de pouvoir faciliter l’accès des jeunes au crédit. Et Ag Noah d’inciter les jeunes à mieux participer à ces recrutements à travers des business-plan pour être éligibles au système financier décentralisé et disposer d’un financement qui leur permettrait d’être auto-employeurs et de recruter aussi à leur tour des employés. En termes de réalisation, l’Anpe aura contribué à la création de 1300 emplois salariés pour un taux de satisfaction qui avoisine les 50%. Elle compte également à son actif la création de 400 emplois directs PME-PMI. « En perspective, un projet phare notamment le fond autonome pour l’emploi, un dispositif de garantie des différents projets sera renforcé en 2020, a-t-il annoncé », a-t-il laissé entendre.

Amidou Keita

Source: Le Témoin

MaliwebSociété
A la faveur de la 39ème session ordinaire de son Conseil d’Administration, l’Anpe a fait le bilan de ses réalisations au titre de l’année 2019. C’était le 29 novembre 2019. L’Agence nationale pour la Promotion de l’Emploi (Anpe) a tenu son 39è Conseil d’Administration essentiellement consacré au tâches suivantes. :...