En marge de la journée mondiale des femmes rurales, célébrée chaque 15 octobre, l’Association des journalistes pour la promotion des arts et la culture au Mali(JOURNAC) a organisé la 5e édition du prix Niélény, ce jeudi 10 octobre, dans la commune rurale de Dio, cercle de Kati. Cette cérémonie de remise de prix Niélény a eu lieu en présence des chefs de villages de Dio ; de Issouf Traoré, 2e adjoint du préfet de Kati ; de l’honorable Tiassé Coulibaly ; de Mariam Koné, président de JOURNAC ; de Niakaté Goudo Kamissoko, coordinatrice des femmes rurales ainsi que les populations des sept villages de la commune rurale de DIO.

L’événement était placé sous le haut patronage du Dr Diakité Aissata Kassa Traoré, ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille.Le parrain était Daouda KANE, maire de la commune rurale de DIO.
L’objectif de la remise de prix Niélény, selon ses organisateurs, était la reconnaissance du mérite des femmes doyennes de la presse malienne. Profitant de la journée mondiale des femmes rurales, les organisateurs ont remis des distinctions à des femmes braves de DIO, à travers le trophée Niélény.
Dix femmes composées de journalistes, d’animatrices et de femmes rurales ont été choisies comme des lauréates de cette 5eédition du prix Niélény. Elles ont toutes bénéficié de trophées, des ustensiles de cuisine et des enveloppes symboliques de la part de l’Association des journalistes pour la promotion des arts et la culture au Mali et ses partenaires.
Dans son discours, Daouda Kané, maire de la commune rurale de Dio et parrain de l’événement, s’est réjoui du choix de sa commune pour abriter la cérémonie de la 5e édition du prix Niélény.
Ensuite, le maire de DIO a salué l’élan de soutien de la ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille vis-à-vis de la culture du mérite et de l’excellence à la faveur des femmes en acceptant de prendre part à la cérémonie de remise du prix Niélény dans la commune rurale de Dio, en dépit de ses contraintes institutionnelles.
De son côté, notre consœur Mariam Koné, présidente de JOURNAC, a magnifié la large contribution des femmes rurales à la main-d’œuvre agricole, formelle et informelle. Ensuite, la présidente de JOURNAC a fait savoir que les femmes rurales contribuaient de manière significative à la production agricole, à la sécurité alimentaire ainsi qu’à la gestion des terres et des ressources naturelles. Mme Mariam Koné n’a pas manqué de remercier la ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille pour ses efforts en faveur de l’épanouissement des femmes rurales en particulier et de toutes femmes, en général. La présidente de JOURNAC a salué cette présence de la ministre à ce rendez-vous de la femme, une présence qui est également letémoignage de la volonté des plus hautes autorités de mettre les femmes rurales au cœur du développement du Mali.
La ministre en a profité pour faire d’une pierre deux coups, en donnant en même temps le coup d’envoi de la Journée mondiale du 15 octobre, à DIO, dédiée aux femmes rurales, à travers la remise de matériels, d’ustensiles de cuisine, des enveloppes et des tissus aux lauréates.
Signalons que des folklores de Dio : letièblétiè, le kotèba, le Balafoniste Kaou Diabaté, des sketchs animés par la troupe STAR SCÈNE ont animé la rencontre.
Vivement la 6eÉdition !

PAR SABA BALLO

Source: info-matin

MaliwebSociété
En marge de la journée mondiale des femmes rurales, célébrée chaque 15 octobre, l’Association des journalistes pour la promotion des arts et la culture au Mali(JOURNAC) a organisé la 5e édition du prix Niélény, ce jeudi 10 octobre, dans la commune rurale de Dio, cercle de Kati. Cette cérémonie...