L’annulation du hadj 2020 a fait l’objet d’une conférence de presse hier, mardi 7 juillet 2020, à la Maison du Hadj. Elle était principalement animée par le Directeur Général de cette Maison, M. Abdoul Fatah Cissé.

 

Selon M. Cissé, suite aux derniers développements liés à la maladie à Coronavirus, les autorités saoudiennes ont porté à la connaissance de la UMA, la communauté musulmane à travers le monde, la décision de limiter le hadj 2020 aux seuls résidents et citoyens du Royaume d’Arabie Saoudite. La principale motivation de cette décision est d’éviter de transformer le hadj en ‘’nouveau foyer de propagation’’ de cette maladie dans les pays musulmans et au-delà, l’affluence dépassant traditionnellement les 2 ou 3 millions de fidèles sur les Lieux Saints de l’Islam, sans compter les Saoudiens eux-mêmes.

Ce qui signifie clairement que tous les autres musulmans, y compris les fidèles maliens, ne seront pas concernés par le hadj 2020, le quota qui est alloué à notre pays, soit 13.323 pèlerins potentiels, ayant été reconduit en 2021, soit un cumul de 26.646 attendus pour la prochaine campagne du hadj. En d’autres termes, il y aura 13.323 places réelles pour 26.646 candidats potentiels en 2021, faisant apparaître un éventuel embouteillage monstre pour être éligible au hadj 2021. Pour faire (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 08 JUILLET 2020

Tougouna A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

MaliwebReligionSociété
L’annulation du hadj 2020 a fait l’objet d’une conférence de presse hier, mardi 7 juillet 2020, à la Maison du Hadj. Elle était principalement animée par le Directeur Général de cette Maison, M. Abdoul Fatah Cissé.   Selon M. Cissé, suite aux derniers développements liés à la maladie à Coronavirus, les...