Va-t-on atteindre l’ODD 6 d’ici 2023 ? Autour de cette interrogation, les acteurs du domaine de l’eau, hygiène et assainissement (EHA) du Mali, des Pays-Bas et de la sous-région étaient réunis, les 15 et 16 juin à Bamako, en atelier national. La rencontre était initiée par le Centre de référence international pour l’eau et l’assainissement (IRC-Wash Mali), Word vision et WaterAid.

Ce sont plus d’une cinquantaine de participants venus des Pays Bas, du Mali, du Ghana et du Niger qui ont pris part à ce séminaire national du Centre de référence international pour l’Eau et l’Assainissement (IRC-Wash Mali), Word vision et WaterAid sur le thème « parlons de système eau, hygiène et assainissement (EHA) résilients au Mali ».

Deux jours durant, les participants se sont penchés sur la question de l’atteinte des objectifs de développement durable 6 au Mali d’ici 2030. Un objectif  qui vise « à garantir un accès universel et durable aux services Wash pour tous et toujours ».

La question est l’une des plus pertinentes, estime Dr. Afou Chantal Bengaly Traoré, coordinatrice-pays d’IRC-Wash Mali. « L’évolution  des services Wash au Mali est inquiétante  et soulève la question de savoir : va-t-on atteindre l’ODD6 d’ici 2030 ? », se questionne-t-elle. Elle poursuit et ajoute que ce séminaire est l’occasion « pour tous acteurs Wash de montrer leur détermination pour l’atteinte de l’ODD6, à travers des engagements clairs et précis ». Pour sa part, l’IRC, rappellera sa coordinatrice-pays, depuis toujours valorisée et prioriser l’action collective. A moins d’une décennie de 2030, elle a rappelé l’importance de joindre les efforts pour relever les défis de l’atteinte de l’ODD6.

Le représentant du ministre de la Santé et du Développement social, Hamadoun Dicko, a salué l’initiative. Elle s’aligne, dit-il, avec les aspirations et les priorités des autorités du Mali. Celles d’« assurer l’accès universel aux services de l’eau potable,  de l’hygiène et de l’assainissement ».

Toutefois, le conseiller technique du ministre de la Santé  avoue que l’atteinte de l’ODD6 d’ici 2030 est menacée par plusieurs défis majeurs exacerbés par la crise sanitaire due à la Covid-19 et la sécurité.  Ces défis, cite M. Dicko, sont entre autres la mobilisation des financements à hauteur de besoin, les capacités d’absorption  des allocations budgétaires extérieures et les capacités des acteurs du secteur à améliorer la performance pour un accès durable aux services d’eau, hygiène et assainissement.

Cette rencontre nationale, première dans le domaine, se voulait selon la parole des organisateurs, Dr. Afou Chantal Bengaly Traoré « de rassembler tous les acteurs du domaine vers l’objectif de développement 6 ».

Elle s’est focalisée sur six thématiques. Il s’agit entre autre de l’approche systématique en pratique dans les systèmes Wash, l’intégration du wash dans l’éducation et la santé, le renforcement des systèmes Wash dans un contexte fragile.

Les participants ont également porté leurs réflexions sur la gouvernance des ressources en eau, enjeux et perspectives, l’apport du secteur privé dans le renforcement des systèmes Wash et les recherches et pratiques, expériences des instituts de recherches et des universités dans les systèmes wash.

A la fin des travaux, les réflexions et recommandations ont été toutes restituées dans un rapport de synthèse. Il sera un document de plaidoyer pour mobiliser les plus autorités du gouvernement, les partenaires au développement, du secteur privé et tous les acteurs du secteur pour l’accès durable et équitable aux services Wash, selon les organisateurs.

Selon le rapport JMP 2020 du Mali, le taux national des services améliorés d’eau est de 83 % contre 20 % pour les services sécurisés d’assainissement en milieu rural.

Kadiatou Mouyi Doumbia

Source: Mali Tribune

MaliwebSociété
Va-t-on atteindre l’ODD 6 d’ici 2023 ? Autour de cette interrogation, les acteurs du domaine de l’eau, hygiène et assainissement (EHA) du Mali, des Pays-Bas et de la sous-région étaient réunis, les 15 et 16 juin à Bamako, en atelier national. La rencontre était initiée par le Centre de référence...