L’activiste Bouba Fané a été inculpé le mardi dernier et écroué la prison centrale de Bamako. L’information a fait le tour de la capitale dans la matinée du mardi. Selon des sources, il aurait été reproché à l’activiste d’avoir tenu des propos malsains à l’égard de la secte “Wahabite” de la mosquée de Badalabougou. Les jeunes de cette mosquée ont porté plainte contre lui auprès du tribunal de grande instance de la commune V. Convoqué au commissariat de police du 4è Arrondissement le lundi matin, Bouba Fané a été conduit devant le procureur de la commune V qui l’a mis sous mandat de dépôt. Il sera jugé le 6 juin prochain. L’emprisonnement de Bouba Fané est-il un avertissement pour les autres activistes qui passent tout le temps à insulter les paisibles citoyens sur les réseaux? Nous l’espérons de tout coeur.

Prise de contact avec les Institutions de la République : Le ministre Sangaré à la Cour Constitutionnelle, au Haut Conseil des Collectivités et à la Cour Suprême
Le ministre de la Communication, chargé des relations avec les Institutions, porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré a consacré sa première mission à des visites de prise de contact dans certaines Institutions de la République. Ainsi, il s’est rendu à la Cour constitutionnelle pour solliciter le soutien de la présidente Manassa Dagnogo, qui s’est dit ouverte et disposée à l’accompagner. Ensuite, il s’est rendu au Haut Conseil des Collectivités et à la Cour Suprême pour le même objectif c’est à dire recueillir les conseils de ces Institutions. Comme à la Cour constitutionnelle, les présidents du Haut Conseil des Collectivités Cour suprême l’ont assuré de leur accompagnement.

 

Source: Le 22 Septembre

MaliwebJusticeSociété
L'activiste Bouba Fané a été inculpé le mardi dernier et écroué la prison centrale de Bamako. L'information a fait le tour de la capitale dans la matinée du mardi. Selon des sources, il aurait été reproché à l'activiste d'avoir tenu des propos malsains à l'égard de la secte 'Wahabite'...