Alors que les mouvements se renforcent autour de la mairie, apprend-on, de source locale, un émissaire du Président IBK est arrivé, hier mercredi à Kersigané, le village qui abrite la mairie de Konsinga, pour s’imprégner de la situation.
L’envoyé de Koulouba, rapportent nos sources, a rencontré les notabilités, ainsi les groupements de jeunes et de femmes de la commune, avant de se rendre à la mairie, où il a constaté les dégâts occasionnés par les évènements du vendredi dernier, qui se sont soldés par la mort d’un manifestant et 7 autres blessés (civils et gendarmes).

Selon les témoins sur place, l’émissaire de Koulouba, un certain M SACKO, a prodigué des sages conseils d’apaisement et promis de faire un fidèle compte-rendu à qui de droit.
Aboubacar SIBY, secrétaire à la communication de la jeunesse communale, indiquent nos sources, M SACKO a vivement félicité les populations de cette commune pour les énormes ouvrages socioéconomiques réalisés dans le village.
«La plupart des villages de notre communes est électrifiée, et dotée d’adduction potable. Nous avons des écoles communautaires et des CSCOM à nos propres frais. Nous avons des mosquées construites à des centaines de millions, sans un seul franc du gouvernement. Cela a été possible grâce à une jeunesse organisée de la commune et celle de la diaspora», a-t-il expliqué.
L’émissaire de Koulouba, rapporte M SIBY, a présenté ses condoléances et celui du gouvernement les plus attristées à la famille de l’illustre disparu et à l’ensemble de la population de la commune ; et les a appelés au calme.
C’est dans une mairie toujours envahie par des manifestants, très irrités par la bavure policière de vendredi, que M SACKO a rencontré les notabilités, femmes et jeunes du village.
Selon notre interlocuteur sur place, l’émissaire de Koulouba a constaté qu’une partie de la cour de la mairie était calcinée par le feu à cause des coups feu.
Pire, les signes de balles sur le mur de la mairie sont encore visibles.
Comme au premier jour du sit-in, des centaines de jeunes, de femmes et des vieux occupent la devanture de la mairie qui fait l’objet de litige qui ne dit pas son nom.
Sur les banderoles, nous pouvons cette fois-ci lire : « justice pour nos victimes, nous ne voulons pas d’un maire corrompu. Levez l’immunité parlementaire du député Mamadou Hawa GASSAMA ». Toute chose qui dénote que la tête du maire KEBE est toujours mise à prix par la population.
M. SACKO, selon les témoins sur place, a rassuré qu’il rendra compte à qui de droit de tout ce qu’il a vu et attendu.
Signalons qu’en plus de cette visite, les habitants de la commune de Konsiga ont reçu la visite des émissaires des partis politiques, notamment le Parti pour la renaissance africaine (PARENA de Tiébilé DRAME) et Issé DOUCOURE du RPM. Tous étaient porteurs des messages de condoléances et d’apaisement au nom de leurs organisations respectives.

PAR CHRISTELLE KONE

info-matin

MaliwebSociétéMamadou Hawa Gassama
Alors que les mouvements se renforcent autour de la mairie, apprend-on, de source locale, un émissaire du Président IBK est arrivé, hier mercredi à Kersigané, le village qui abrite la mairie de Konsinga, pour s’imprégner de la situation. L’envoyé de Koulouba, rapportent nos sources, a rencontré les notabilités, ainsi les...