Après les élections pour la tête du Conseil National du Patronat  du Mali, deux camps se dissipent pour la présidence, le tribunal de la commune IV du District  renvoie deux fois de suite, ce qui pourrait montrer la complexité de l’affaire. 

 

Qui de  Diadié dit Amadou Sangaré et Mamadou Sinsy Coulibaly occuperait la tête du Conseil National du Patronat du Mali ? Pour le moment les deux camps s’entredéchirent pour la présidence depuis des semaines déjà et l’affaire occupe une place importante dans l’actualité du pays. Le 12 octobre dernier, le candidat Diadié  s’était procuré d’une décision de justice lui faisant maître des lieux pour interdire l’accès au camp adverse. Puis il y a eu une conférence de l’installation du bureau de l’équipe de Mamadou Sinsy Coulibaly. Depuis les deux hommes se lancent des balles au rebond. Ainsi, le candidat Amadou Sangaré a saisi le tribunal  de la commune IV du District de Bamako et avec la validation du constat d’huissier de leur élection le 12 octobre dernier, l’accès aux  bureaux du CNPM a été effectivement interdit par les forces de l’ordre à Mamadou Sinsy Coulibaly et ce dernier déclare ignorer une telle décision de justice qui ne lui a pas été notifiée. Depuis le flou persiste entre ces deux parties dans cette affaire. Et l’on se demande pourquoi le tribunal de la Commune IV renvoie à deux fois de suite l’affaire. Une, le vendredi dernier et la deuxième fois, hier.  En tout état de cause, cette affaire occupe l’esprit de l’ensemble de la population en débit des différentes crises que traverse le pays. Celle-là occupe une place importante. Et qui sera le détenteur des locaux du CNPM ?

À suivre

Lansine Coulibaly

LE COMBAT

MaliwebSociété
Après les élections pour la tête du Conseil National du Patronat  du Mali, deux camps se dissipent pour la présidence, le tribunal de la commune IV du District  renvoie deux fois de suite, ce qui pourrait montrer la complexité de l’affaire.    Qui de  Diadié dit Amadou Sangaré et Mamadou Sinsy...