L’information a été révélé par Abdoulaye Berthé, secrétaire général du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, qui intervenait lors de la 16ème session ordinaire du conseil d’administration de l ’Agence du Bassin du Fleuve Niger (ABFN). Une session qui s’est tenue le mercredi 23 janvier 2019 à Bamako, en présence du directeur de l’ABFN, Abdourahamane Oumarou Touré et des autres administrateurs de la structure.

 

 

Selon le secrétaire général du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, «  cette session s’ouvre dans un contexte économique difficile, car caractérisé par une tension de trésorerie qui n’a pas permis la mobilisation de l’ensemble des ressources budgétaires allouées à l’Agence », a-t-il fait savoir.
Avant d’ajouter : «la conjonction de cette situation avec l’insécurité au centre du pays a impacté négativement sur la mise en œuvre du programme d’activités et par ricochet les résultats attendus». Mais, dit-il «malgré ce contexte difficile, l’Agence a pu exécuter 16 activités sur les 21 prévues, soit un taux d’exécution de 76,19%».

Pour Abdoulaye Berthé, malgré, les difficultés, l’année 2019 annonce de bonnes perspectives. Cette année verra le démarrage des activités du PREEFN, la validation et la publication des premiers résultats du projet de collecte et le partage continu de données sur la qualité de l’eau du fleuve. Cela, lors de journées scientifiques à organiser sur le fleuve Niger.

Aussi, l’ABFN produira un rapport sur l’état du fleuve ; la reprise des travaux du lot 2 dédié au curage du fleuve Niger à Diafarabé ; la réalisation des études techniques préalables à l’aménagement des berges du fleuve au niveau de Kokry-bozo, Niamina et Tenenkou ; la poursuite et l’intensification des activités de communication, de sensibilisation et de renforcement des capacités.

«Pour la réalisation de son programme d’activités 2019, le budget prévisionnel de l’Agence est de 4 milliards 948 millions 419 mille 985 contre 2 milliards 815 731 998 F CFA en 2018 ; soit une augmentation de 75,74% » annoncera  Abdoulaye Berthé.

Mahamane Maïga

Lejecom

MaliwebSociété
L’information a été révélé par Abdoulaye Berthé, secrétaire général du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, qui intervenait lors de la 16ème session ordinaire du conseil d’administration de l ’Agence du Bassin du Fleuve Niger (ABFN). Une session qui s’est tenue le mercredi 23 janvier 2019...