C’est un homme menacé de mort par les djihadistes d’Aqmi qui est venu à Allonnes raconter le quotidien de son village, victime de nombreuses exactions.
Invité au Futuroscope de Poitiers pour assister aux premières assises Sahélienne, Ali Dolo, maire de Sangha, une ville de quelque 30 000 habitants de la région de Mopti, au centre du Mali, jumelée avec Allonnes, a voulu témoigner de la situation de sa commune.

Une évidence : la situation y est plus que préoccupante et les Occidentaux ne sont plus autorisés à se rendre dans cette région de l’Afrique. Pour étayer ses propos, Ali Dolo a présenté des vidéos et photos souvent insoutenables qui montrent un massacre après le passage des tueurs au service d’Aqmi, Al-Qaïda au Maghreb islamique, la filiale sahélienne d’Al-Qaïda.

130 habitants assassinés, dont 15 élèves dans leur école

La veille de son arrivée à Allonnes, le maire a appris l’assassinat de cinq de ses concitoyens et le vol d’un troupeau.

Depuis plusieurs mois, plus de 130 habitants de Sangha ont été sauvagement assassinés dont quinze élèves dans une école. Six villages ont été brûlés, plus de 4 500 personnes déplacées et 22 000 bêtes enlevées. Les paysans ne peuvent plus aller au champ. Ali Dolo s’insurge contre « l’État malien qui n’agit pas et a peu de moyens ; de plus, le matériel militaire vendu par les Occidentaux est hors d’usage » propos imagé par la vidéo d’un hélicoptère qui s’est écrasé au décollage.

A la question qui sont les assaillants, Ali Dolo répond : « Ce sont des Peuls qui ont prêté allégeance à Aqmi. Les Peuls qui refusent l’allégeance sont immédiatement assassinés. Il y a peu de temps, peuples Dogon (agriculteurs) et Peuls (éleveurs) nous vivions en harmonie dans nos villages ».

Anne-Marie Collet, présidente de l’association Devenir Sangha, commente : « Nous poursuivons avec la ville d’Allonnes notre coopération avec Sangha. Même si cela devient compliqué nous apporterons notre soutien à vos projets, vous pouvez compter sur notre solidarité ».

Il faut savoir qu’Ali Dolo est menacé de mort, il est recherché et vit caché.

Sourcelemainelibre

MaliwebSociété
C’est un homme menacé de mort par les djihadistes d’Aqmi qui est venu à Allonnes raconter le quotidien de son village, victime de nombreuses exactions. Invité au Futuroscope de Poitiers pour assister aux premières assises Sahélienne, Ali Dolo, maire de Sangha, une ville de quelque 30 000 habitants de la...