Le Hadj 2020 aura bel et bien lieu. Cependant, les pèlerins internationaux n’y participeront pas à cause de la pandémie du coronavirus.

 

Cette année, seules les personnes résidant en Arabie Saoudite sont autorisées à prendre part à l’accomplissement de ce pilier de l’islam. Au Mali, cette décision des autorités saoudiennes ne serait pas sans conséquence. Aux dires des responsables des agences de voyage, le manque à gagner est de l’ordre de 1. 500. 000 000 FCFA (Un milliard cinq cent mille Frans CFA) pour les 400 agences privées de voyages et la filière gouvernementale.

Alpha Sidiki Sangaré

Source : Le Challenger

MaliwebReligionSociété
Le Hadj 2020 aura bel et bien lieu. Cependant, les pèlerins internationaux n’y participeront pas à cause de la pandémie du coronavirus.   Cette année, seules les personnes résidant en Arabie Saoudite sont autorisées à prendre part à l’accomplissement de ce pilier de l’islam. Au Mali, cette décision des autorités saoudiennes...