Ce jeudi 28 mars 2019, l’auteur du livre « Ma vie de soldat » a perdu son combat contre la mort.

 

Soungalo Samaké a été pendant longtemps un élément influent et déterminant du Comité militaire de libération nationale (Cmln) pour sa bravoure doublée d’une promptitude à toute épreuve à exécuter les missions secrètes du régime. Formé à Dakar et devenu commando parachutiste redoutable, il rejoindra l’armée malienne après l’indépendance.

Artisan du coup d’Etat militaire de novembre 1968 contre le régime de Modibo Keïta, premier président du Mali, Soungalo dirigera par la suite le Régiment des Commandos Parachutistes (RCP) de Djicoroni Para jusqu’à son arrestation en février 1978. Accusé de complot contre la sureté nationale, il sera jugé et déporté à Taoudénit où il purgera une peine de dix ans de travaux forcés. Après sa libération en 1988, il s’installa dans son village natal, Dioïla, à 160 km de Bamako et consacre désormais sa vie à l’élevage au milieu de ses enfants et petits enfant

O Roger

Maliweb

MaliwebSociétémaliweb
Ce jeudi 28 mars 2019, l’auteur du livre « Ma vie de soldat » a perdu son combat contre la mort.   Soungalo Samaké a été pendant longtemps un élément influent et déterminant du Comité militaire de libération nationale (Cmln) pour sa bravoure doublée d’une promptitude à toute épreuve à exécuter les missions...