Deux (02) millions de nos francs, une tonne de riz et une tonne du mil: c’est le soutien de la coordination nationale des femmes des camps à l’endroit de leurs sœurs du Camp para de Djicoroni à la suite des événements douloureux ayant coûté la vie à plusieurs des leurs. 

 

Dans la matinée de ce vendredi 11 octobre, une délégation de la coordination nationale des associations des femmes des militaires, s’est rendue au Camp para de Djicoroni pour réconforter leurs sœurs, en guise de solidarité. 

La marraine nationale des femmes des militaires des camps, Mme Diawara Nabou Diawara, accompagnée de la directrice générale du service social des Armées et de quelques membres de son bureau, a conduit la délégation au camp para de Djicoroni. 

Prenant la parole, la directrice générale du service social des Armées a salué ses sœurs du Camp para. Elle a affirmé aussi que la coordination nationale des associations des femmes des militaires a décidé d’organiser (sans préciser de date) une journée de prière en la mémoire des soldats tombés sur le champ de l’honneur.

Sur le champ, à leurs sœurs du camp para, les femmes de la coordination nationale des associations des femmes des camps, a remis une enveloppe de 2 millions de FCFA, une tonne du riz et une tonne du mil.

« Nous demandons aux femmes des militaires d’être solidaires. Nous les invitons à l’union sacrée autour de leurs maris. Qu’elles fassent attention à certaines manipulations des personnes mal intentionnées. Restez à l’écoute de vos maris et soutenez- les », lance Moriba Doumbia, militaire, participant à la rencontre.

La présidente des femmes du 33e régiment du Camp para, Mme Traoré Bahawa Coulibaly, a remercié la Coordination nationale pour son geste de solidarité, tout en exprimant toutes leurs reconnaissances.

Mme Sidibé Hawa Ibrahim Doumbia de l’Association des femmes du camp para a ajouté aussi que le soutien apporté à leur endroit par leur coordination nationale, réconforte à plus d’un titre, ses camarades du camp.

 « Nous, les femmes, sommes unies dans ce camp. Nous accueillons avec joie la solidarité témoignée à notre endroit », exprime-telle, avant de prier pour que notre pays retrouve la paix et la quiétude.

Madick Niang

Malizine 

MaliwebSociété
Deux (02) millions de nos francs, une tonne de riz et une tonne du mil: c’est le soutien de la coordination nationale des femmes des camps à l’endroit de leurs sœurs du Camp para de Djicoroni à la suite des événements douloureux ayant coûté la vie à plusieurs des...