Chaque voyageur est sur le trajet Bamako-Siguiri (Guinée) via frontière de Kouremalé  est victime de cette pratique érigée en système par la police des frontières des deux Etats (Mali et Guinée-Conakry).

En fait, du moins selon des informations rapportées à votre Fouineur, les policiers se moquent éperdument si les documents présentés répondent ou pas aux normes requises. Sans vergogne ils affirment à qui veut l’attendre qu’ils y sont allés pour chercher de l’argent. Donc, pas de temps à perdre. Encore, ils avertissent quiconque essaye de défendre ses droits, sera enfermé sur-le-champ. Selon des informations reçues, le fils du Représentant des Maliens en Guinée a été bloqué alors qu’il suivait  un contrôle au poste de  la Gendarmerie, puis  au niveau des Douanes. Mais la police, elle, au lieu de lui fouiller  comme prévu en la matière,  les Agents en service lui ont exigé tout court de mettre la main à la poche pour leur verser la somme de 50.000 FCFA. Cette situation serait due au fait que ce poste est composé d’hommes venus de différents commissariats de police de Bamako, Kati  et Koulikoro. Il fut un temps où certains routiers de la RN5 se plaignaient des Douaniers. À l’époque,  certaines mauvaises langues disaient que  si les autorités ne faisaient pas attention, ces Douaniers risquent de compromettre les rapports de bon voisinage entre le Mali et la Guinée. Ainsi,  sur ce trajet, les transporteurs routiers ont d’énormes plaintes face aux comportements des services de sécurité maliens à la frontière entre le Mali et la Guinée-Conakry. Naturellement, ce n’est pas du côté malien que le problème demeure récursif. Côté guinéen également les plaintes ne manquent pas contre les Agents guinéens. Toutefois, les tracasseries qui se passent sur ce trajet  de 120 Km sont plus nombreuses et plus graves, selon les passagers de Kouremalé – Bamako, que celles que racontent ceux de Kouremalé – Conakry sur environ mille (798Km).

Le Fouineur 

 

Source: lecombat

MaliwebSociété
Chaque voyageur est sur le trajet Bamako-Siguiri (Guinée) via frontière de Kouremalé  est victime de cette pratique érigée en système par la police des frontières des deux Etats (Mali et Guinée-Conakry). En fait, du moins selon des informations rapportées à votre Fouineur, les policiers se moquent éperdument si les documents présentés...