Le lundi 31 août via les réseaux sociaux, l’Association Libre des Consommateurs maliens (Alcom), a annoncé le dépôt d’une plainte contre l’Energie du Mali-SA (EDM). Elle accuse EDM-SA de fraudes sur la facturation de la redevance d’éclairage public à ses abonnés. Elle accuse EDM-SA d’imposer de façon illégale, 113 F CFA HT, à ses consommateurs sur une facturation variant entre 320 F CFA à 5081 F CFA HT. Bally Idrissa Sissoko balaie d’un revers de la main ces accusations et précise les faits.

 

 EDM- SA se blanchit de ces accusations. Son Directeur de la communication, M. Bally Sissoko nous fait le point sur la question de facturation.

Deux Directives, le n° 19-001/C-CREE du 23 Juillet 2019, modifiée par celle n°19-002/C-CREE du 8 août 2019, de la Commission de Régulation de l’Eau et de l’Electricité, CREE, fixent le prix de vente du kWh de l’électricité par EDM-SA.

Ainsi, au terme des directives de la CREE, EDM-SA facture l’éclairage public, aux municipalités signataires de conventions, en raison de 113 F CFA HT/KWh pour la moyenne tension et 108 F CFA HT/KWh pour la basse tension. Il faut préciser que cette facturation est adressée directement aux municipalités et ne concerne pas les abonnés. La consommation de l’éclairage public est déterminée par un compteur, installé sur les réseaux EP (Eclairage public)”, précise M. Sissoko.

Il ressort donc que le montant de 113 FCFA HT correspond au montant de facturation des consommations d’énergie enregistrées par les comptages moyenne tension placés sur le réseau d’éclairage public. Ce montant, fixé par la directive CREE, est différent du montant de facturation de la redevance d’éclairage public.

Les montants de redevance d’éclairage public, mensuellement facturés aux abonnés EDM-SA, sont des montants fixés à la suite des différentes conventions, signées entre la société EDM-SA et les municipalités. Les montants, inscrits dans les conventions des différentes communes, sont ceux facturés aux abonnés respectifs de ces communes.

Dans le District de Bamako, les abonnés sont répartis entre deux catégories, les abonnés deux fils et les abonnés quatre fils pour des montants variables suivant les ampérages des compteurs. Pour les abonnés deux fils, les montants facturés, au titre de la redevance, vont de 300 F CFA pour les compteurs de 5 ampères à 3 310 F CFA pour les compteurs de 60 ampères. En ce qui concerne les abonnés quatre fils, les montants vont de 1 500 F CFA pour les compteurs 10 ampères, à 4 760 F CFA pour les compteurs de 30 ampères et plus.

La facturation des abonnés, au titre de la redevance d’éclairage public, les montants sont donc modulés en fonction des conventions et ce sont les municipalités signataires qui en sont exclusivement bénéficiaires. Les montants prélevés par EDM-SA sont intégralement reversés aux municipalités de résidence des abonnés”.

 

Assétou dite Mani Coulibaly

(Stagiaire)

Mali Tribune

MaliwebSociété
Le lundi 31 août via les réseaux sociaux, l’Association Libre des Consommateurs maliens (Alcom), a annoncé le dépôt d’une plainte contre l’Energie du Mali-SA (EDM). Elle accuse EDM-SA de fraudes sur la facturation de la redevance d’éclairage public à ses abonnés. Elle accuse EDM-SA d’imposer “de façon illégale“, 113 F...