Donner une bougie à dieu le Gouvernement et une bougie à Satan la CMA, c’est le spectacle du funambulisme diplomatique de la coopération algérienne qui se déroule quand, par arène interposée, l’impérieux député en chef de l’Assemblée et le torrentueux Imam se livrent un duel épique sur une accusation de jihadiste portée par le premier contre le second. Voici votre BÊTISIER du jour !

 

Bouffe : Le funambulisme diplomatique
La générosité renouvelée de l’Algérie à l’égard du Mali donne des larmes aux yeux. Tellement émouvant comment ce baraqué voisin solidaire s’occupe de nous pauvres bougres ! Quoi que beaucoup plus coronavirussé que le Mali, il ne fait que bombarder le Mali de ses libéralités. Avant-hier mardi, la République populaire et démocratique de l’Algérie a fait un don de vivres et non vivres à notre pays pour venir en aide aux populations touchées par le Coronavirus.

Le ministre Commissaire à la Sécurité alimentaire, qui se fait une place dans la lignée de laudateurs, a rappelé à l’occasion de la réception de ce don que ‘’la coopération algérienne, à travers la Croix-Rouge, a également convoyé à partir de Tamanrasset 30 tonnes de vivres dans la région de Kidal aujourd’hui frappée de plein fouet par l’impact de la pandémie de la COVID-19’’. Apporter de la bouffe à des bledards de Kidal cramés par une insécurité alimentaire et nutritionnelle chronique, il n’y a pas à faire des chichis. En plus, il y a les relations de bon voisinage qu’il faut fouetter. Mais, là où l’affaire se gâte, c’est que la copinerie c’est entre États. Or, la tempête de sable de Kidal a balayé le Gouverneur, le figurant de l’État. Pas si impertinent que ça, il reste à l’ombre des vrais acteurs, pardon des vrais gestionnaires de Kidal qui ont balancé la Note de service N°002/52020/PCD-CMA qui dit : ‘’le Président en exercice de la CMA a l’honneur d’informer que la Commission Régionale de la Santé de la CMA est le seul interlocuteur légitime de tous les partenaires intervenant dans le domaine de la santé dans la région de Kidal’’. Dans ce cas, c’est la CMA qui a réceptionné les 30 tonnes de boustifaille. Pourtant, elle n’est pas ‘’interlocuteur légitime’’ du gouvernement algérien. Parce qu’un Etat ne flirt pas avec un mouvement hybride que certains qualifient d’agent déstabilisateur. Le grand manitou du Niger ne manquait aucune occasion pour flinguer les ex-rebelles : Kidal est une menace pour la stabilité du Niger ; Kidal est une base arrière des terroristes ; Kidal est un sanctuaire pour terroristes ; l’État malien doit reprendre sa souveraineté sur Kidal… Parce qu’il y a des subtilités dans les relations entre deux États souverains qu’il faut se garder de massacrer. À moins que le Mali ne soit toujours de ‘’ventre mou’’ où tout venant peut venir faire ses emplettes, être en goguette pour peu qu’il fasse une bifurcation à Bamako avec un peu de becquetance pour

Source : INFO-MATIN

MaliwebSociété
Donner une bougie à dieu le Gouvernement et une bougie à Satan la CMA, c’est le spectacle du funambulisme diplomatique de la coopération algérienne qui se déroule quand, par arène interposée, l’impérieux député en chef de l’Assemblée et le torrentueux Imam se livrent un duel épique sur une accusation...