Bourem, 27 mai (AMAP) Le chef des bouchers de Bourem, Ibrahim Bella Maiga, a fait venir du Niger des bouchers spécialistes du ‘kilichy’ la viande sechée très prisée chez nos voisins haoussa.

Ces bouchers désormais installés à Bourem font le bonheur de toutes les communautés sédentaires et nomades de la ville.

Le chef des bouchers de Bourem affirme abattre par jour boeufs, chameaux et petits ruminants pour les besoins des consommateurs mais le ‘kilichy’ se fait avec les filets de boeufs et de chameaux.

Bourem étant un carrefour entre Gao, Tombouctou et Kidal, les usagers du tronçon constituent la clientèle, notamment sur la Route nationale menant au parking, au quai et au grand marché.

Selon le chef des bouchers, la vente des produits se fait sous la supervision des agents vétérinaires.

TMT/MD (AMAP) 

MaliwebSociété
Bourem, 27 mai (AMAP) Le chef des bouchers de Bourem, Ibrahim Bella Maiga, a fait venir du Niger des bouchers spécialistes du ‘kilichy’ la viande sechée très prisée chez nos voisins haoussa. Ces bouchers désormais installés à Bourem font le bonheur de toutes les communautés sédentaires et nomades de la ville. Le...