Les femmes leaders du Mali ont mené, la semaine dernière, plusieurs missions de lobbying pour la levée des sanctions que la Cedeao a prises contre le Mali depuis le 9 janvier 2022. De Dakar à Accra, elles ont plaidé auprès des Chefs d’Etats la cause du peuple malien.

Dans la capitale ghanéenne, la délégation des femmes leaders du Mali a eu une réunion avec les Commissaires du Mali auprès de la Cedeao et de l’Uemoa qui ont promis de véhiculer les documents de plaidoyer en français et en anglais auprès de leurs collègues et des fonctionnaires des deux institutions en conclave à Accra, en préparation du Sommet d’hier dimanche 3 juillet.

La délégation a également mis à contribution les Ong qui travaillent dans le domaine de la paix et de la sécurité en Afrique de l’Ouest. La forte communauté malienne à Accra a été touchée par les femmes du Mali afin d’appuyer la mission de plaidoyer. Ainsi, le Consul Honoraire du Mali, le Président du Conseil de base des Maliens et le Paramount Chief des Songhai ont relayé le plaidoyer à tous les niveaux de l’administration de la présidence du Ghana avec laquelle ils ont des rapports de collaboration étroits et anciens.

Si le Président ghanéen, non moins Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et du gouvernement de la Cedeao, Nana Akufo Addo était absent du pays pendant le séjour de la délégation, il a reçu le message des femmes du Mali ainsi que tous les documents de plaidoyer.

« L’équipe du Ghana est de retour avec beaucoup de satisfaction et l’espoir que les sanctions seront effectivement et complètement levées le 3 juillet prochain», a souligné Me Soyata Maïga qui conduisait la délégation.

Au même moment, une autre équipe de femmes leaders était à Dakar pour rencontrer le Président sénégalais, Macky Sall, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union africaine. Reçues en audience le 29 juin dernier par Macky Sall, les femmes du Mali ont plaidé pour la levée des sanctions qui pèsent sur notre pays depuis le 9 janvier dernier. A Dakar, les femmes leaders du Mali ont reçu le soutien de leurs sœurs de la société civile sénégalaise afin d’appuyer leur message auprès du président de la République.

A leur arrivée dans la capitale sénégalaise, les femmes leaders maliennes ont pris part à l’atelier régional de renforcement des capacités sur : ‘’Femmes, Leadership politique et Prévention des conflits au Sahel’’. Organisé par diverses organisations de la société civile ouest-africaine sur l’île de Gorée, cet atelier a été mis à profit pour faire une Déclaration dans laquelle les femmes de la société civile ouest-africaine ont exprimé leur regret face aux conséquences dévastatrices des sanctions sur les populations de la sous-région en général et celles du Mali en particulier. En conséquence, elles ont recommandé au Président Macky Sall de plaider auprès des autres Chefs d’Etats de la Cedeao pour une levée immédiate de ces sanctions.

Les deux délégations ont eu des rencontres avec la diaspora malienne, les ambassadeurs du Mali auprès des deux pays et plusieurs autres acteurs de la vie publique pouvant contribuer à la réussite de leur mission

Bintou Diarra

 

Source: Le Challenger
MaliwebSociétéSociété malienne
Les femmes leaders du Mali ont mené, la semaine dernière, plusieurs missions de lobbying pour la levée des sanctions que la Cedeao a prises contre le Mali depuis le 9 janvier 2022. De Dakar à Accra, elles ont plaidé auprès des Chefs d’Etats la cause du peuple malien. Dans la...