Telles sont quelques principales décisions qui ont marqué la 127è session du Conseil d’administration de la BNDA à Paris.

La BNDA a tenu le lundi 18 décembre 2017 à la BTP Banque à Paris, la 127e session de son Conseil d’administration. D’importantes décisions ont sanctionné les travaux de ce conseil. En effet, le Conseil d’administration, sur proposition du gouvernement du Mali, a procédé à la nomination des nouveaux mandataires sociaux. Ainsi M. Souleymane Waigalo, précédemment directeur commercial et marketing a été nommé directeur général de la BNDA. M. Moussa Alassane Diallo, Président directeur général et directeur général sortant occupera les fonctions du président du Conseil d’administration.
En plus d’être, nommé PCA, M. Moussa Alassane Diallo a été élevé, par le Conseil d’administration, au titre de président d’honneur à vie de la BNDA. Ces nominations de nouveaux mandataires sociaux est une réponse aux recommandations de la commission bancaire relatives à la séparation des fonctions de président du Conseil d’administration et de directeur général.
Le tout nouveau PCA a remercié les hautes autorités du Mali, notamment le Président de la République, le Premier ministre et le ministre de l’Economie et des Finances ainsi que les administrateurs et les actionnaires de la BNDA pour la confiance placée en lui. Cette décision, a-t-il affirmé, est une marque de confiance et atteste la capacité des cadres de la banque verte à poursuivre sa gestion.
Quant au nouveau Directeur Général, M. Souleymane Waigalo, il a également salué les hautes autorités maliennes, les administrateurs et les actionnaires de la banque pour cette nomination qu’il perçoit comme un véritable challenge. Un challenge qu’il mettra un point d’honneur à relever grâce à l’accompagnement et au soutien des autorités des actionnaires, des administrateurs et surtout des employés de la banque. Cette nomination, selon lui, est une confiance renouvelée en l’équipe de la BNDA pour certainement consolider les acquis engrangés et maintenir le cap du développement de la banque.
Autre point fort de ce présent Conseil d’Administration, c’est l’adoption du budget 2018. Au titre des autorisations de crédit, a déclaré le Directeur Général, M. Moussa Alassane Diallo, la BNDA va injecter en 2018, la somme 452 milliards de F CFA dans l’économie malienne, soit une progression de 15% par rapport à l’exercice 2017. Sur cette enveloppe, a-t-il précisé, 55% seront destinés au financement du secteur agricole. La BNDA va collecter, a-t-il poursuivi, des dépôts pour 316 milliards de F CFA, soit une augmentation de 14%.
Moussa CAMARA
Chargé de Communication BNDA

Les echos

MaliwebSociété
Telles sont quelques principales décisions qui ont marqué la 127è session du Conseil d’administration de la BNDA à Paris. La BNDA a tenu le lundi 18 décembre 2017 à la BTP Banque à Paris, la 127e session de son Conseil d’administration. D’importantes décisions ont sanctionné les travaux de ce conseil....